mayotte
info locale

1 femme tuée, 2 femmes et 1 garçon de 7 ans blessés par un homme à Mayotte ( Parquet )

faits divers
meutre
LE PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE , JOEL GUARRIGUE ©PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
« 1 homme a tué , vendredi matin, à Combani ( centre de Mayotte) , à coups de «  chombo » (machette), sa belle-mère. Il a blessé son épouse , sa belle- soeur  et son beau - frère », a confirmé le procureur de la république , Joël Garrigue .
EMMANUEL TUSEVO

«  1 homme, âgé à priori d’une quarantaine d’années, a tué vendredi matin, à coup de «  chombo » (une sorte de machette), sa belle-mère. Il a également blessé grièvement son épouse et sa belle - soeur .Il a aussi blessé  légèrement au doigt son beau - frère âgé de 7 ans. », a confirmé le procureur de la république , Joël Garrigue qui s’est rendu à Combani au centre de Mayotte où s’est déroulé ce drame.

« Pour l’instant, je ne sais pas pour quelles raisons cet homme a fait ça, il est en fuite et tous les efforts se concentrent dans les recherches pour le retrouver », a précisé Joël Garrigue.

Le parquet a fait transférer le corps de la belle mère décédée au Centre Hospitalier de Mamoudzou pour une autopsie par le médecin légiste.

Le procureur de la république ne détenait pas jusqu’en milieu d’après midi des éléments susceptibles d’expliquer et d’éclairer les circonstances et les tenants et les aboutissants de ce drame.

Il a lancé un appel solennel aux habitants venus massivement sur le lieu du drame en les invitant à apporter leur concours afin de mettre hors d' état de nuire l’individu recherché.

«  Si quelqu’un le connaît, qu’il lui fasse savoir que la seule chose qui lui reste à faire, c’est de se rendre le plus rapidement possible, si quelqu’un sait où il se trouve, je l’engage à venir le dire le plus rapidement possible aux gendarmes pour qu’on puisse l’arrêter et l’envoyer en prison… Cet homme a toujours son «  chombo » (machette), il est dangereux, il faut qu’on puisse l’arrêter avant qu’il ne blesse ou ne tue d’autres personnes », a martelé le procureur Joël Garrigue.

EMMANUEL TUSEVO

 
 
 
Publicité