publicité

Ils vont en vacances

Les compagnies aériennes et maritimes affichent complets et des moyens supplémentaires, vols et bateaux ont été rajoutés pour satisfaire la demande

© Chamsudine Ali
© Chamsudine Ali
  • Chamsudine Ali
  • Publié le
Depuis très tôt le matin, les barges sont prises d’assauts par des dizaines de familles qui se rendent à l’aéroport. L’aérogare qui, en période normale, paraît surdimensionné a du mal à contenir le flux des vacanciers.
Parmi les voyageurs, beaucoup de fonctionnaires expatriés qui rentrent en métropole, passer les fêtes de fin d’année en famille. La destination Madagascar a toujours autant de succès et les compagnies qui font la liaison avec l’Union des Comores multiplient les rotations. 
Dans l’autre sens aussi, Mayotte accueille de plus en plus de touristes en cette période. Il n’y a pas encore de chiffres, mais les taxis qui assurent la navette entre Pamandzi et la barge confirment la tendance. Des chiffres qui, s’ils se confirment  viendront renforcer un mouvement de reprise constaté l’année dernière.
© C. Ali
© C. Ali
D’autre part, le Comité Départemental du Tourisme de Mayotte (CDTM) a réuni « Le Club Croisières » le vendredi 11 décembre 2015, afin de finaliser les préparatifs de l’accueil des nouveaux navires de croisières pour la saison 2015/2016 qui viennent lancer la saison des croisières.
Et dans un communiqué, le CDTM annonce un renforcement du dispositif de sécurité autour de nos hôtes : « Les partenaires du Club Croisières, et principalement la police nationale et la police municipale, seront présent de manière discrète et dissuasive sur Mamoudzou en déployant leur dispositif de sécurité et de surveillance, et ainsi donner envie à ces touristes d’un jour à Mayotte, de revenir découvrir les atouts incontestables de notre destination. »
1 450 171 099

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Avant de faire évoluer notre site, nous aimerions savoir
ce que vous en pensez.

je participe à l'enquête