L'actualité régionale 12 Mars

vos rendez-vous
OCEAN INDIEN
CARTE COI
LA REUNION

Trois cas de Coronavirus à la Réunion


Le premier cas détecté est un homme de 80 ans qui revenait d’un voyage aux Etats-Unis au retour duquel il a transité par Paris. Sur le plan clinique son état ne présente aucun caractère de gravité. Il a été placé en observation et en isolement à l’hôpital de Bellepierre à St Denis. Cette apparition du coronavirus à la Réunion n’a rien d’exceptionnel compte tenu de l’expansion de l’épidémie en France et du nombre important de liaisons aériennes entre Paris et la Réunion – 4 à 5 par jour – tôt ou tard un passager porteur du virus allait être identifié. Reste maintenant à rechercher et tester les personnes qui auraient pu être en contact avec lui depuis son retour et même dans l’avion. Deux autres personnes ont été diagnostiquées positives au Coronavirus sans que l’on sache encore s’il y a un lien direct avec le premier cas détecté.  



MAURICE

C’est une distinction dont la Réunion se serait bien passée : elle est devenue la porte d’entrée du coronavirus dans l’Océan Indien. On en parle partout


La nouvelle du premier cas identifié à la Réunion s’est répandue comme une trainée de poudre dans tout l’Océan Indien. Dès cette annonce les autorités mauriciennes se sont empressées d’organiser une conférence de presse pour réaffirmer qu’il n’y a pas de coronavirus à Maurice. A cette occasion le ministre mauricien de la santé a encore une fois déploré les « fake news » qui circulent sur les réseaux sociaux. A ses côtés le chef de la police a donné les tarifs pour ceux qui répandent des fausses rumeurs : 1 million de roupies d’amende ( plus de 23 000 euros), et jusqu’à 10 ans de prison. Les internautes et même les journalistes mauriciens ont intérêt à bien vérifier leurs infos.
Cela dit même si tout le monde a le regard tourné vers la Réunion, il n’est pas exact que c’est le premier cas de l’Océan Indien puisqu’il y en a eu 2 aux Maldives, importés d’Italie.




MADAGASCAR

L’inquiétude monte à Madagascar. Un ancien président de la République demande des mesures pour carrément isoler la Grande Ile


Il s’agit de Marc Ravalomanana. L’ancien président prône l’interdiction de toutes les liaisons aériennes depuis l’extérieur, et surtout de l’Europe. Il estime que le pays n’est pas en mesure d’affronter le Coronavirus. Selon lui « le personnel médical, les moyens techniques et financiers sont insuffisants pour faire face à l’épidémie. Marc Ravalomanana trouve « dommage que le gouvernement laisse encore entrer des gens en provenance des pays infectés ». Les députés malgaches ont demandé une réunion d’urgence avec le gouvernement.
La dernière décision en date à Madagascar est l’interdiction de toutes les compétitions sportives internationales. On ne doit plus recevoir de compétiteurs étrangers et les sportifs malgaches n’ont plus le droit de voyager où que ce soit




SEYCHELLES

Les Seychelles mettent de l’argent de côté pour se préparer à faire face au virus


Un budget de 2,3 millions de dollars est annoncé (cela fait à peu près 2 millions d’Euros) en actions de communication, d’information du public, de  prévention. C’est assez faible à l’échelle d’un pays mais les Seychelles ont moins de 100 000 habitants. La banque mondiale apporte la plus grande partie de fonds. L’inquiétude est l’avenir du tourisme. Pour le moment la crise ne se ressent pas trop selon la présidente du bureau du tourisme Seychellois Sherin Francis, mais si on en venait à fermer les frontières aux français ce serait grave, elle espère qu’on n’en arrivera pas là.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live