publicité

ARS OI MAYOTTE : Les agents mahorais de la lutte anti vectorielle dénoncent leurs mauvaises conditions de travail.

Les agents mahorais chargés de la Lutte Systématique (LS) anti vectorielle à l’ARS OI Mayotte dénoncent leurs mauvaises conditions de travail. Ils réclament également une régularisation de leur situation pécuniaire après leur intégration dans le corps de l’Etat.

© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le , mis à jour le
Bako Soumaïla, adjoint sanitaire et représentant du personnel CGT OI à l’ARS OI Mayotte ne décolère pas.
En pleine distribution gratuite de moustiquaires imprégnées, au quartier de la Vigie en Petite Terre, il nous prend à témoin des pénibles conditions de travail dans lesquelles lui et ses 82 autres collègues exercent leur profession dans l’île
« Notre travail consiste à rentrer dans les maisons, à y mettre des produits pour tuer les moustiques qui provoquent des maladies telles que le paludisme et la dingue.Une autre tâche qui nous incombe consiste à distribuer aux familles de moustiquaires imprégnées .Nous sensibilisons aussi la population sur les façons d’éviter la propagation des moustiques.
C’est un travail pénible, difficile qui nous oblige  à monter et à descendre, sous le soleil, à travers les ruelles des quartiers
…", a-t-il expliqué.

BAKO SOUMAILA © PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO BAKO SOUMAILA
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO

L’ARS nous a retiré l’eau à boire, les gants et les masques…


Bako Soumaïla explique, qu’à l’époque de la campagne contre le chikungunya, les agents de la lutte anti vectorielle disposaient des gants, des masques et des bidons de 90 litres d’eau potable.Tout cela leur a été supprimé.

« Lorsqu’on était à Paris ,au moment du chikungunya, on leur a dit qu’ on avait pas d’ eau à boire durant nos tournées dans les villages sous des températures de 40 degrés à l’ ombre, le ministère de la santé avait dégagé un budget spécial pour nos besoins en eau mais on nous a retiré cette eau sous le prétexte le gaspillage du budget… Regardez autre chose : aujourd’hui, nous sommes en train de distribuer des moustiquaires imprégnés de produits toxiques  sans masque ni gants", a souligné Bako Soumaïla .

Nos droits acquis n' ont pas été respectés

Bako Soumaïla dénonce aussi les modalités appliquées lors de l’intégration des agents de la lutte anti vectorielle de Mayotte dans le corps de l’Etat

« Le problème important qui nous ronge, c’est qu’il y a des gens qui ont travaillé  pendant 40 ou 45 ans de travail et dont les droits acquis  n’ont pas été reconnus. Au moment de cette intégration, il y a eu un budget spécial alloué pour l’intégration des agents. Mais aucun agent n’en a bénéficié dans son bulletin de salaire … Je n’y comprends rien,  je n’ai jamais vu un reclassement sans rappel, on nous a reclassé, c’est vrai, mais il n’y a pas eu de rappel. »

Il souligne, enfin, que malgré l’arrêté signé depuis 206 pour l’intégration de tous les agents mahorais dans le corps de l’Etat, certains agents sont toujours maintenus dans le corps transitoire à Mayotte.
EMMANUEL  TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU :
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU :

A LIRE AUSSI :


Les moustiquaires imprégnées

Traiter des moustiquaires avec des produits insecticides et répulsifs : cette méthode de protection contre les insectes s'affirme comme un élément clef de la lutte contre le paludisme. Elle pourrait même bénéficier à l'agriculture.
http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/article-les-moustiquaires-impregnees-18328.php

La dengue maîtrisée, le paludisme en phase d’élimination
http://lejournaldemayotte.com/une/la-dengue-maitrisee-le-paludisme-en-phase-delimination/
Lutte anti-vectorielle
Dans le cadre de la stratégie de surveillance, de prévention et de lutte contre les moustiques, l’ARS-OI met en oeuvre un programme ambitieux d’interventions quotidiennes sur le terrain, notamment auprès de particuliers. Les services de Lutte Anti-Vectorielle de l’Agence assurent ces missions à La Réunion et à Mayotte.
http://www.ars.ocean-indien.sante.fr/Lutte-anti-vectorielle.120207.0.html
 
A Mayotte, les moustiques peuvent transmettre des maladies graves : le chikungunya, la dengue et le paludisme. L’ensemble de la population est également concerné par la lutte anti vectorielle : près de 80% des sites de ponte du moustique sont créés par l’homme autour de sa maison.
http://www.ars.ocean-indien.sante.fr/A-Mayotte.137245.0.html
 CSI Centre de santé internationale

 santeduvoyageur.com

http://www.santeduvoyageur.com/
http://www.santeduvoyageur.com/?gclid=CObh7vXD1MsCFYpAGwodORILQw
 
 
 
 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play