Ayub Ingar : « nous ne demandons qu’à voler »

transports
Ayub Ingar
©E.Tusevo

Le directeur général de la compagnie Ewa, Ayub Ingar, était l’invité de Zakweli ce mardi.

La compagnie régionale Ewa, après avoir subi une année 2020 déjà difficile à cause de la pandémie, est totalement clouée au sol depuis le 10 janvier dernier en raison de la fermeture des frontières . « Pour l’instant rien n’a changé » dit Ayub Ingar, « les autorités suivent le développement de la pandémie dans les pays voisins ».

S’agissant des passagers restés bloqués à Nosy-Bé, le directeur de Ewa, explique que la compagnie a effectiué trois vols de rapatriement entre fin décembre et début janvier, « nous avons eu 25 passagers manquants depuis le 8 janvier, et c’est seulement maintenant qu’ils se manifestent. Si on nous affrète un vol de rapatriement, pas de problème, nous ne demandons qu’à voler ».

Ayub Ingar espère que les frontières rouvriront le 10 juin prochain, « je suis de nature optimiste ». La vaccination pourrait être selon lui la clef d’un retour à la normale.

Enfin, interrogé sur le projet de compagnie locale, Zena, il réagit : « une deuxième compagnie locale, pourquoi pas ? Je ne suis pas contre la concurrence, tant que c’est une concurrence saine ».