COVID 19: Pas de confinement à Mayotte, mais le masque obligatoire partout

france
Préfet de Mayotte Colombet
Invité du JT ce vendredi soir , le Préfet Jean-François Colombet a annoncé les mesures applicables à Mayotte. Elles sont moins contraignantes qu’en métropole. Les mahorais ont le droit de sortir de chez eux, toujours masqués,  mais ne pourront pas se rassembler en famille ou entre amis
« Les Manzarakas, les Voulés, les soirées plages sont désormais interdits, ainsi que tous les rassemblements de plus de 6 personnes » dit Jean-François Colombet. Le préfet a consulté les maires, les parlementaires, les organisations syndicales et professionnelles. La circulation du virus est moins active qu’en métropole, mais elle reste préoccupante dans le département. « Nous devons tout faire pour éviter un nouveau confinement » dit le Préfet, « c’est l’affaire de chacun d’entre nous d’éviter toutes les occasions de transmettre le virus ».

Les mosquées pourront être ouvertes aux fidèles dans le respect des gestes barrières et des distances.
Les bars et restaurants devront fermer les vendredi et samedi à 22h30. Les ventes d’alcool à emporter seront interdites de 18h00 à 6h00. Les boîtes de nuit n’ont pas l’autorisation d’ouvrir ainsi que tous les endroits où l‘on diffuse de la musique dansante

Des tests pour les voyageurs à l’arrivée

L’absence de confinement permet à toutes les entreprises de fonctionner, à la différence de la métropole. Les liaisons aériennes seront maintenues: « Le fait qu’il y ait des passagers permet de continuer à acheminer le fret dont nous avons besoin ». Les passagers arrivant de métropole continueront à subir un test avant le départ, et d’autres tests - par sondage - pourront leur être imposés à l’arrivée. Les autorités vont aussi traquer les fausses attestations qui ont circulé ces derniers temps. En revanche, contrairement à ce qu’avait annoncé le premier ministre jeudi soir, les tests ne sont pas obligatoires pour partir vers la métropole ou entre la Réunion et Mayotte. Les liaisons régionales pourront reprendre si la situation sanitaire le permet.

Le Préfet a lancé un appel au civisme : « au-delà des contrôles et des sanctions, chacun doit comprendre la nécessité d’éviter les contaminations ».
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live