publicité

Des morts au large de Mayotte, sur terre les régularisations sont difficiles

Traversée mortelle entre Anjouan et Mayotte; accueil difficile à la préfecture dans l'indiférence générale. Et pourant, rien ne semble en mesure de stopper le phénomène.

© ALI Chamsudine
© ALI Chamsudine
  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le
Scène de bousculade devant l’entrée du bureau des étrangers à la préfecture de Mamoudzou à Mayotte. Difficile pour l’agent de sécurité de maintenir l’ordre. Les demandeurs de papiers sont très nombreux. En fait, ils seraient de plus en plus en plus nombreux et pour cause:.
La surveillance en mer serait moins stricte, en tous les cas, c’est le bruit qui circule dans le milieu des passeurs depuis des semaines. Et une fois sur la terre ferme, le reflexe est de se trouver une adresse, aller chercher un certificat de non-imposition et enfin constituer un dossier de demande de  carte de séjour.

Mais la traversée entre Anjouan et Mayotte demeure un piège mortel.  Des corps sans vie viennent d’être repêchés. Malheureusement, le bilan de ce chavirage d’embarcation ne devrait pas rester à ces 5 morts. Ces barques partent de l’Union des Comores avec une moyenne de 24 passagers.
Et, les difficultés que les familles en situation irrégulière sur le département rencontrent ne les dissuadent pas. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play