publicité

Faites du bruit - ARCHIVES

Du lundi au vendredi de 17h à 19h avec Moinapoutou et Kamar 

Faites du bruit - ARCHIVES

Ma Déclaration d’amour pour Mayotte !

Te faire une déclaration et te prouver mon amour, mon affection et mes peurs, c’est tous les jours, car tu es et tu resteras celle qui m'a conçu, porté, celle qui m'a fait pleuré, qui m'a fait rire, et des fois même pleuré de rire. Tu es mon ile, mon trésor, mon petit paradis au bout du monde 

  • Par Kamar Boura
  • Publié le
Ma Déclaration d’amour  pour Mayotte !

Moi qui te parle en cette journée si particulière, je suis venu de tes entrailles
Je n’ai pas eu besoin de ta declaration, ni d’entreprendre une grande bataille
Pour savoir que je suis toi, et que tu es moi
Je t’aime Mayotte
Jusqu’au plus haut sommet du Mont Choungui, la ou j’ai crié ton nom
J’ai souris mais très vite j’ai repris mes esprits
Car la tristesse qui se dégage parfois de ton sourire montre à quel point tu es fragile
Fragile, tu l’es, et vulnérable, par le mal que nous te faisons subir
Nous t’avons menti, humilié par notre sois disant politique
Ta verdure  et ta pureté violées
Asphyxié, maltraité, par ceux qui prétendent te connaitre et aimer
Tellement du mal que nous te faisons subir, qu’aucune larme venant de tes rivières ne coule de tes joues saillantes
De notre arrongance, on laisse échapper ta bonne humeur et ta beauté éclatante
Nous sommes tous responsables Mayotte
Mais ce soir, c’est toi ma Valentine, car tu mérites tous les jours de l’amour, de l’affection et de l’attention
Il suffit de sentir cette chaleur étouffante, preuve de la souffrance que tu ingères du matin au soir.
Preuve que tout est devenu dérisoire
Avec des rêves qui se veulent plutôt migratoires
Car pour beaucoup d’entre nous, le miel que tu nous donnais
A été puisé, jusqu’a sécher complètement de la ruche
On oublie qu’on est encore des bébés pour toi
Et que certains ont  toujours gardé encore leurs bavoirs et que c’est dans la soupe qu’ils viennent souvent cracher
Tout ça mon bel hippocampe me laisse penser que tu ne ressens plus la même passion et que dans un avenir proche, sombre et morbide sera ton horizon
Trop de laisser aller ….
Souvent comme cette nuit, je me rappelle Mayotte quand tu me prenais la main
Et que tu me faisais balader dans tes champs, embaumés de ce parfum
De ta si belle chevelure, le parfum d’ylang
Ou quand je me débattais dans ces eaux si chaudes, et que le soir autour dune natte, entouré et émerveillé par ton ciel si étoilé
Je gardais encore jusqu’au lendemain le gout de ces fruits
Ces fruits aujourd’hui disparus
Et qui nous ont laissé plutôt laissé un gout amer, acide et qui te donne le sentiment d’être un  cocu abattu
Mais puisque c’est le jour ou il faut te déclarer et raviver la flamme
Je te le dis, tu es ma Valentine, mon espoir, ma raison de vivre, l’hémoglobine de cet amour qui bouillonne au fond de moi
Non, pas besoin de te le chuchoter  dans les oreilles
Ce soir aucun cadeau au monde ne pourra égaler à celui que tu nous donnes depuis la nuit des temps Mayotte
Mayotte, mon ile, mon petit paradis au bout du monde
Je t’aime dans toutes les langues !

 
publicité
vos programmes tv
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play