L'actualité régionale 29 Janvier

océan indien
Epidémie Covid-19 Mohéli
Les infrastructures hospitalières de Mohéli sont saturées. ©Mohéli Matin

COMORES

La série noire des disparitions de personnalités touchées par la Covid se poursuit. Le consul Honoraire de France à Mohéli est décédé

Il s’agit de Nouroudine Matoir. Il avait été évacué vers la Réunion le 8 janvier dernier pour y être soigné, mais il n’a pas survécu. On a appris son décès hier. Depuis 2012, Nouroudine Matoir occupait la fonction de  consul honoraire de France dans l’île de Mohéli. Il était aussi procureur général à la cour d’appel de Fomboni. 

L’autre personnalité décédée mercredi, l’homme d’affaires grand-comorien Omar Mouhssine a été inhumé hier dans sa ville natale d’Itsandra. En revanche il n’y a pas d’inquiétude pour la santé du gouverneur d’Anjouan Anissi Chamsidine, qui avait annoncé lui-même son infection au coronavirus mardi dernier. Son état de santé s’améliore, indique le journal « Al-Watwan ». Il reste isolé pendant sept jours, tout en continuant à travailler à distance.

 

TANZANIE

Le président Magufuli fait une annonce fracassante : il veut interdire la vaccination

« Méfier vous des vaccins !  Les vaccins sont dangereux » tels sont les propos tenus par le président tanzanien dans un discours alors qu’il inaugurait mercredi un nouveau parc naturel. S’adressant ensuite à son ministre de la santé : « Vous devez rester ferme. Les hommes blancs viennent avec leur vaccin, il ne faut pas l’accepter. Pourquoi n’ont-ils alors pas trouvé un vaccin contre  le sida, le paludisme, le cancer ? ». Le président John Magufuli demande aux tanzaniens « d’être prudents par rapport à tout ce qui vient de l’étranger »… « Ne pensez pas qu’ils nous aiment ! Notre pays est riche, l’Afrique est riche, ils sont tous jaloux de notre bien-être ».

La Tanzanie est officiellement déclarée « Covid-Free », pays sans Covid. Pourtant comme ailleurs, des malades meurent et ne sont comptabilisés nulle-part. L’Eglise Catholique a commencé à s’en inquiéter, elle a été rappelée à l’ordre par le ministre de la santé qui préconise seulement de se laver souvent les mains « car c’est utile contre toutes les infections ».

 

 

MADAGASCAR

Le président ne commande toujours pas de vaccins, les médecins s’inquiètent de la recrudescence des cas graves

Les médecins malgaches alertent surtout sur la multiplication des AVC. Les accidents vasculaires cérébraux sont de plus en plus nombreux chez des personnes relativement jeunes, atteintes du Covid, qui ne présentaient pourtant aucun facteur de risque. Les nouveaux malades n’ont pas toujours les mêmes symptômes d’infection respiratoire que lors de la première vague. Plusieurs études ont montré que le coronavirus, dans sa première version, s’attaquait aux cellules du cerveau, ne serait-ce que par la perte du goût et de l’odorat. Il semble que les infections de la deuxième vague sont plus sévères ; même si à Madagascar on ne parle toujours pas officiellement de deuxième vague.

 

 

MAURICE

Un pilote de la compagnie Air Mauritius a été testé positif. Les syndicats demandent un renforcement du protocole sanitaire

Le pilote revenait d’un vol sur Paris. La compagnie a dû placer le copilote en isolement pendant sept jours ainsi que l’épouse et des enfants du pilote. Les conditions de l’isolement sont remises en cause par les syndicats de navigants. Il s’agit d’un isolement volontaire à domicile ; très difficile à respecter : La personne doit se tenir à l’écart des autres membres du foyer, de son conjoint et de ses enfants, faire chambre à part, nettoyer la salle de bains, les toilettes, les poignées de portes etc… Les personnels demandent à ce qu’il y ait un centre d’hébergement dédié à l’isolement des personnels concernés. Une revendication difficile à satisfaire pour Air Mauritius qui est au bord du gouffre. Un appel à l’Etat est lancé pour faciliter ce protocole sanitaire.