La France espère une présidentielle apaisée et crédible

Arnaud Guillois
A Madagascar la diplomatie française affiche sa ligne de conduite en cette année électorale : « ni ingérence, ni indifférence » affirme l’ambassadeur de France

L’ambassadeur Arnaud Guillois, arrivé en poste au mois de septembre 2022, a tenu une conférence de presse pour dire l’attachement de la France à un processus électoral démocratique, « il est important que les présidentielles (en  novembre 2023)  se tiennent dans des conditions optimales » dit-il, ajoutant que la France est prête à apporter un soutien financier. « Le gouvernement français ne sera pas indifférent par rapport au déroulement du scrutin et son acceptation », et il assure qu’il n’y aura « aucune ingérence de la France ».

Lors de cette conférence de presse, le diplomate a reconnu que des désaccords demeurent entre la France et Madagascar sur la question des îles éparses.

Il y a un autre sujet sensible sur lequel l’ambassadeur ne s’est pas beaucoup étendu : le cas de deux français emprisonnés, accusés d’avoir fomenté un prétendu complot contre le président Andry Rajoelina. Ils clament leur innocence.