publicité

Les impôts locaux : le matraquage continue

Les impôts locaux vont augmenter dans de nombreuses communes de Mayotte. Des conseils municipaux ont voté les hausses substantielles des contributions de leurs administrés.

Daniel ZAIDANI conseiller général de Pamandzi
Daniel ZAIDANI conseiller général de Pamandzi
  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le
La révélation a été faite par Daniel ZAIDANI, conseiller départemental de  Pamandzi. Les taux des impôts locaux avaient pourtant été jugés trop importants par la population et les élus de Mayotte.
Une pétition a même été lancée et a recueilli 15 000 de signatures. Alors, pourquoi ces  augmentations ?
Pour l’ancien président du conseil général de l’île, beaucoup d’élus ont choisi la facilité : au lieu de monter d’aller faire pression à Paris et demander des mesures d’accompagnement, ils choisissent de matraquer leurs populations.
Le «Collectif sur la fiscalité et le foncier à Mayotte» avait parler de «fiscalité confiscatoire».
Parmi les solutions proposées, la mise en place d’une fiscalité dérogatoire pendant 30 ans, le temps pour les municipalités et surtout la population se préparent. Et après ces révélations on aura compris que la propositions n'a pas été retenue.
Alors, comment expliquer cette hausse annoncée des impôts locaux dans de nombreuses municipalités après le mouvement de contestation  de l'année dernière?
Des communes se sont reprises, comme celle de Tsingoni  et ont procédé à des baisses significatives.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play