Madagascar : le projet de voitures sino-malgaches est relancé

Majunga, Madagascar
Un consortium industriel chinois annonce la relance du projet « GasyCar ». Il s’agit de fabriquer des véhicules dans la grande île

La marque « Gasy Car » avait été annoncée en grande pompe en juin 2020 par le président Andry Rajoelina. Il était question de monter une usine à Madagascar et de sortir les premières voitures sino-malgaches en 2023.

Entre-temps est arrivé le Covid et la fermeture des frontières. Pour sûr, les voitures « Gasy Car » ne rouleront pas cette année. Mais le Pdg du consortium chinois vient de faire savoir que les structures métalliques pour la construction de l’usine ont déjà été embarquées à destination de Madagascar.

Trois modèles utilitaires seront construits pour commencer : un camion, un minibus et un pick-up. Ce seront des véhicules de conception chinoise, mais arborant une marque malgache, « GasyCar », dont le logo est une tête de zébu.

Un industriel malgache avait déjà lancé la marque Karenjy, voiture 100% locale, dans les années 80. Elle existe toujours mais a du mal à percer. C’est une Karenjy qui a fait office de papamobile lors de la visite du pape François en 2019.