Maurice : La grève de la faim contre le prix de l’essence se poursuit

océan indien
L’enseignant Nishal Joyram
L’enseignant Nishal Joyram ©Le Mauricien
L’homme qui a entamé une grève de la faim contre les taxes sur l’essence en est à son huitième jour.  Affaibli, mais confiant. Il reçoit beaucoup de visites

L’enseignant Nishal Joyram , professeur de mathématiques, compte les jours assis dans sa petite tente bleue plantée dans le jardin de la cathédrale de Port Louis. Les visiteurs inconnus ou célèbres se pressent à son chevet. 

Des leaders de l’opposition tels Navin Rangoolam ou Nando Bodha sont venus lui apporter leur soutien. L’ancien patron des services de santé de Maurice, le docteur Gujadhur s’inquiète de son état de faiblesse physique, mais le protestataire dit qu’il garde le moral et qu’il espère se faire entendre du gouvernement.

Nishal Joyram, 44 ans,  fait la une des journaux mauriciens par cette action inédite. Son comité de soutien réclame une rencontre avec le ministre du commerce pour négocier une baisse des taxes sur les carburants. Leur prix n’a jamais été aussi élevé à Maurice, à plus de 1,60€ le sans-plomb, entrainant une hausse généralisée des produits de consommation courante.