« Maore solidaire », un nouveau parti dans le paysage politique mahorais

politique sada
Anchya Bamana
©Mayotte la 1ere
A la tête de ce nouveau parti, l’ancienne maire de Sada, Anchya Bamana, récemment exclue des LR. Avec d’autres anciens membres de la droite locale, ils ont décidé de s’unir pour peser dans le débat politique local. Leur devise « Niya Moja udza lulu ».
Après une longue préparation en coulisse, le parti « Maore solidaire » voit enfin le jour.
Dimanche 6 décembre 2020, une assemblée constitutive s’est tenue dans la commune de Tsingoni. L'ordre du jour portait sur l'approbation des statuts et la Charte des valeurs du parti ainsi que la désignation de la présidente, des membres du bureau et du conseil d'administration.

A l’unanimité, Anchya BAMANA a été désignée présidente de ce mouvement qui se veut fédérateur et innovant.  Selon l’ancienne maire de Sada, « Mayotte souffrait de la division des élus et de l’individualisme de ces derniers, à conduire les affaires du territoire au sein de la France ». Le parti « Maore solidaire » ambitionne de porter les revendications de notre île au plus haut sommet de l'Etat, « et de faire de la politique un espace de démocratie et de réflexion ».