publicité

Manuel Valls annonce un prêt de 200 millions d’euros directement à la SLN, filiale du groupe Eramet

Les indépendantistes calédoniens de la Province nord avaient refusé de cautionner le prêt de 127 millions d’euros à la SLN. Manuel Valls annonce ce mercredi un prêt de 200 millions d’euros. Il ira directement au premier producteur mondial de ferronickel.

Le Premier ministre Manuel Valls rencontre les métallurgistes calédoniens de l'usine SLN (Eramet) de Doniambo (Nouméa) le 29 avril 2016. © ALAIN JEANNIN
© ALAIN JEANNIN Le Premier ministre Manuel Valls rencontre les métallurgistes calédoniens de l'usine SLN (Eramet) de Doniambo (Nouméa) le 29 avril 2016.
  • Par Alain Jeannin
  • Publié le , mis à jour le
En réponse à une question de Sonia Lagarde, la députée de la première circonscription de la Nouvelle-Calédonie qui l’interpellait sur la situation bloquée du prêt de 127 millions d’euros à la SLN calédonienne et évoquait une « question de survie pour la Société Le Nickel », le Premier ministre a tranché. Manuel Valls a réaffirmé que l’opérateur historique du nickel calédonien et ses 2000 emplois directs seraient sauvés.

Le Premier ministre y met les grands moyens. Il indique que l’Etat fera un prêt de 200 millions d’euros directement à la SLN. La décision sera soumise aux instances de l’entreprise à Nouméa le 11 juillet prochain.

REGARDEZ la question de la députée calédonienne Sonia Lagarde (UDI) et la réponse de Manuel Valls 

Sonia Lagarde Assemblee nationale

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play