publicité

Le péage de la Savexpress remis en question

Créé en 1979, le péage qui donne accès au Nord du territoire est au centre d'un débat : faut-il le supprimer ? Ouvert dans le but de financer la quatre voies Nouméa - Païta, il a depuis longtemps rempli son contrat. Aujourd'hui le développement du grand Nouméa soulève d'autres questions.

  • Par Karine Boppdupont
  • Publié le , mis à jour le
Ces questions sont d'abord d'ordre financier, car le nombre de résidents du grand Nouméa pénalisés par le coût quotidien du péage est en forte augmentation. Et depuis un an, l'aspect sécuritaire pèse dans la balance. En effet, ces résidents contournent le péage par une nouvelle route d'un quartier mitoyen au péage, augmentant dangereusement la circulation dans le secteur.
Plus de 10 % des usagers souhaitent la suppression du péage, tout comme Georges Naturel, le maire de la commune de Dumbéa où se situe ce droit de passage. Une commission du congrès en fin d'année dernière avait déjà abordé ce problème épineux qui génère 200 millions de francs CFP de recette par an. Il faudra bien les trouver ailleurs.

Le reportage d'Erik Dufour et Coralie Mosnier :

Le péage remis en question
DMCloud:38465

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play