Charles Téamboueon, figure du football calédonien, s'en est allé !

sport
Charles Téamboueon
C’est une grande perte pour la Nouvelle-Calédonie. Et plus particulièrement pour son monde sportif. Charles Teamboueon s’est éteint hier matin à l’âge de 73 ans des suites d’une longue maladie. Il restera comme l’un des meilleurs footballeurs du territoire.
Son palmarès est éloquent : champion de 1ère et 2ème division calédonienne avec l’AS Frégate,champion de France amateur en 1968 avec le Gazélec Ajaccio et médaillé d’or aux Jeux du Pacifique 69, après une victoire 2-1 contre Tahiti. Et, là, il ne s'agit que  des titres accumulés par Charles Teamboueon. Or il a également été professionnel en 1ère division métropolitaine. Un pionnier, qui a même réussi l’exploit de se hisser en équipe de France de football. Il faisait partie des amateurs tricolores sélectionnés pour les Jeux Olympiques de 1968 à Mexico. Charles Teamboueon était titulaire sur l’aile gauche avec un autre Calédonien, Marc Kanyan, titulaire sur l’aile droite. En match de poule, ils ont notamment affronté le pays organisateur: le Mexique. Souvenir mémorable de Marc Kanyan :
 

Marc Kanyan


Les deux Calédoniens sont décisifs durant le match. Marc Kanyan et Charles Teambueon marquent un but chacun. Et les Bleus s’imposent 4-2 devant un public furieux :
 

kanyan 2


Tout au long de ces J.O, Charles Teamboueon montrera l’étendue de son talent. Outre ses performances en poule, il donnera également la passe décisive de l’unique but marqué par les Français lors du quart de finale perdu contre le Japon. Cela restera comme l’un des plus beaux accomplissements d’une très belle carrière. Une juste récompense pour un homme profondément chaleureux et humble qui mettra un terme à sa carrière en 1972.
De retour en
Calédonie en 2005, il deviendra coach du Mont-Dore en février 2007. Un club qu’il a hissé, cette même année, en finale de la Coupe de Calédonie.
 
martin.charmasson@francetv.fr

 La rédaction de NC1ère se joint à la tristesse de la famille et lui présente ses sincères condoléances.