Histoires d'eaux à Boulouparis: faible débit et mauvais goût

consommation
eau boulouparis
©NC 1ère
Avec l'augmentation constante de la population, il faut multiplier les sources d'approvisionnement en eau mais du coup les habitants de Boulouparis ne sont tous égaux devant le robinet. Naturelle et pure à Nassirah, l'eau est imbuvable à Bouraké !
Excès de calcaire, drôle de couleur et mauvais goût, certains habitants de Boulouparis ont décrété que l'eau courante bien que potable est imbuvable et coule de manière insuffisante.

Le réseau de canalisations, déjà dense (167 kilomètres) sera bientôt enrichi par une nouvelle source issue de la rivière de la Ouenghi pour alimenter le nord du village, la zone la plus impactée par le faible débit de l'eau.


Le reportage à Boulouparis d'Erik Dufour et de Philippe Kuntzmann de NC 1ère.







Les Outre-mer en continu
Accéder au live