Football: les Cagous battent Tahiti 1 à 0, l'équipe de Nouvelle-Calédonie a du talent mais souffre de la désorganisation générale...

sport
football
©NC 1ère
Les Calédoniens ont battu Tahiti à la dernière minute, mardi soir, au stade Numa Daly .Les Cagous lors de élimatoires de la coupe du Monde, ont aussi tenu tête aux Kiwis mais malgré ces performances, notre équipe semble seule au monde...
L’heure est à la remise en question pour le football calédonien.
 
Certes, la sélection Cagou est passée tout près de sortir en tête des éliminatoires zone Océanie de la Coupe du Monde 2014,m ais c’est bien la Nouvelle-Zélande qui poursuivra l’aventure. 
 
La faute, non pas à un manque de talent des joueurs, mais probablement à cause d'un manque de professionnalisme des dirigeants. 

football
©NC 1ère

Mardi soir, sur le parking du Stade Numa Daly, les joueurs de la sélection s’éparpillent dans différentes voitures et vont fêter la fin de leur campagne des éliminatoires au Mondial Brésilien … au Mac Donald

Lorsqu’ils sont sortis du vestiaire après leur 4ème victoire en 6 matchs, 1-0 contre Tahiti, avec un but de Lolohéa, personne ne les attendait.
Aucun cocktail organisé, aucun remerciement pour l’effectif, comme pour l’encadrement. 
 
Ce groupe essentiellement composé d'amateurs a pourtant fait trembler la Nouvelle-Zélande, composée de nombreux professionnels. Il a fait jeu égal pendant 93 minutes avant de céder.
 
Pas si mal pour des Cagous qui n’ont bénéficié que de 2 matchs de préparation contre les moins de 20 ans. Et qui n’ont joué aucune rencontre de championnat depuis plus de 3 mois! 
 
La préparation a fait défaut et ce n’est pas nouveau...
L’ancien sélectionneur Didier Chambaron le déplorait déjà il y a 4 ans avec une autre équipe dirigeante à la tête de la Fédération. 
Aucune anticipation et la valse des sélectionneurs, trois au cours de ces quatre dernières années...
 
Plus que de chamailleries, le football calédonien a besoin de se remettre en cause et de monter en compétence dans son management sportif.
 
Le ballon est désormais dans les pieds des dirigeants... 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live