nouvelle calédonie
info locale

Usine du Nord: un procédé high tech

nickel
usine du nord
©NC 1ère
L'unité de traitement du minerai de nickel à Vavouto utilise un procédé à la fois classique et innovant, le métal produit par l'Usine du Nord sortira d'un four pyrométallurgique comparable au procédé utilisé par la SLN.

 

Nickel Smelting Technology


NST pour Nickel Smelting Technology, soit technologie de fusion du nickel : c'est le nom du procédé qui va fondre du minerai garniéritique extrait sur le massif du Koniambo .

Un minerai riche en oxydes de fer et de nickel qui sera broyé et conduit dans une unité de calcination pour le déshydrater à une température de 1000 degrés.

Chacune des deux lignes de production transfère la matière en circuit fermé en traitant aussi les poussières et les gaz rejetés en faible quantité dans l'atmosphère.

De la calcination à la fusion 


Après le séchage du minerai par calcination, place à la fusion dans un four électrique avec un bain liquide composé de fer et de ferronickel  porté à 1500 degrés. 

C'est la création d'un arc électrique qui permet de rendre la matière liquide. Le produit fini après l'étape de granulation sera du ferronickel comparable à celui produit par la SLN à l'Usine de Doniambo à Nouméa.

Le four de l'Usine du Nord a été démarré le 29 janvier dernier, tout a été contrôlé pendant la montée en puissance et notamment l'équipement de fusion.
Un mélange de 1500 tonnes de fer et de ferronickel, importés pour le démarrage du four, permettra la première coulée de métal sur la première ligne de production.

Objectif 2013: 17000 tonnes de ferronickel....


Publicité