Santé mentale: coup d'accélérateur gouvernemental

santé
CHS NOUVILLE
Le CHS Albert-Bousquet, image d'archives.
La Santé mentale objet d'une séance du Gouvernement qui a présenté cette semaine le schéma d’organisation de la promotion de la bonne santé mentale en Nouvelle-Calédonie.Sur le territoire, 25% des Calédoniens ont connu au moins un trouble psychique dans leur vie.
Dépressions, névroses, psychoses, 72000 Calédoniens ont connu au moins une fois dans leur vie un trouble psychique. Un chiffre qui n'est pas exceptionnel . Ces troubles psychiques sont le plus souvent conjoncturels, liés en partie aux difficultés de la vie. Selon, une enquête menée par le Gouvernement, 604 décès par suicide ont été enregistrés ces 20 dernières années en Nouvelle-Calédonie..
Considérés comme une population à risque, les jeunes attirent plus particulièrement l’attention des services de santé du Territoire.

Sylvie ROBINEAU 1


 
Ce schéma d’organisation en faveur de la promotion de la bonne santé mentale est un long travail de concertation et de coordination entre les services de santé des 3 provinces calédoniennes. Pendant plusieurs mois, les professionnels de santé ont échangé afin de déterminer les causes réelles du suicide en Nouvelle-Calédonie. Le dispositif proposé inclut toute une série de mesures et prévoit notamment la création d’un poste de coordinateur chargé de créer un maillage entre les différents partenaires.

Robineau 2

 

Le dispositif sera présenté prochainement devant le Congrès de la Nouvelle-Calédonie. Reste, désormais, à financer ces mesures. Le Gouvernement prévoit déjà de débloquer une enveloppe de 25 à 30 Millions de FCF.
 
Cédrick WAKAHUGNEME (avec GLB)