nouvelle calédonie
info locale

L'invité politique: Louis Kotra Uregei, président du Parti Travailliste

politique
LIKU
©NC 1ère
En ordre de marche pour les élections provinciales de 2014, le Parti Travailliste réaffirme ses positions "radicales": l'indépendance dès 2014 et la redéfinition de la notion de citoyenneté calédonienne.
" Il faut une majorité indépendantiste des trois-cinquièmes au congrès de Nouvelle-Calédonie lors des prochaines élections, pour mettre en place l'indépendance dès 2014", a déclaré Louis Kotra Uregei.
 
Le leader du Parti Travailliste a aussi insisté sur la nécessité de clarifier, une fois pour toutes, la définition de la notion de " citoyenneté" afin notamment d'élaborer enfin une loi sur la protection de l'emploi local "cohérente et efficace".
 
Selon le Parti Travailliste, la notion de citoyenneté définie dans l’Accord de Nouméa n’est toujours pas applicable douze ans ans après sa signature...
 
Autre fait marquant de la semaine écoulée: les fameuses 300 demandes de radiation des listes électorales déposées à l'encontre de jeunes calédoniens, qui ont  provoqué la colère de certains partis non indépendantistes...
 
 

Interrogé par Nathalie Daly, l'intégralité de l'interview de Louis Kotra Uregei, président du Parti Travailliste.

 

Publicité