publicité

Le drapeau commun : première réunion de la commission spéciale du congrès

Mettre en place un calendrier et une méthodologie de travail la commission spéciale du congrès aborde avec prudence l'épineux dossier "drapeau commun".

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Par Angela Palmieri
  • Publié le , mis à jour le
En avril 2012  Simon Loueckhote (LMD) et Philippe Michel (Calédonie ensemble) avaient proposé au congrès de Nouvelle-Calédonie de créer une " commission spéciale drapeau".
A l'exception du parti travailliste, toutes les composantes politiques calédoniennes avaient validé l'idée de débattre du sujet polémique.

La "commission spéciale drapeau " s'est donc réunie pour la première fois ce mardi, et a proposé un calendrier et une méthode de travail...

Jusqu'en 2010, le seul drapeau de la Nouvelle-Calédonie officiellement reconnu était le drapeau tricolore français. Depuis lors, son usage peut se faire conjointement sur l'ensemble des édifices publics avec le  drapeau indépendantiste kanak.

L'initiative des deux drapeaux flottant côte à côte de Pierre Frogier ( Rassemblement-UMP) a eu des conséquences néfastes sur les résultats électoraux de son parti non indépendantiste.

3 ans après la levée symbolique du drapeau indépendantiste en présence du premier ministre de l'époque, François Fillon, le sénateur Pierre Frogier persiste et signe en affirmant que ce fut le bon choix même s'il reconnaît  "qu'il n'a pas suffisamment expliqué aux Calédoniens le sens politique de cette démarche".

Dans les rangs indépendantistes, la présence officialisée du drapeau du FLNKS sur tous les édifices publics a été plutôt bien ressentie même si certaines composantes comme le Palika n'ont pas manqué de rappeler que dans de nombreuses communes, ce drapeau flottait déjà depuis longtemps...


©

La contestation sort des rangs de Calédonie Ensemble, vainqueur des dernières élections législatives qui a fait du drapeau commun l'emblème de son combat politique. L'article 5 du premier titre de l'Accord de Nouméa prévoit que : "des signes identitaires du pays, nom, drapeau, hymne, devise, graphismes des billets de banque devront être recherchés en commun pour exprimer l'identité Kanak et le futur partagé entre tous". 
 
Le parti de Philippe Gomès demande donc l'application à la lettre de l' Accord de Nouméa.
 
La commission spéciale drapeau  devra rendre sa copie avant les élections provinciales de 2014.
Une mission impossible?
 
Une chose est sûre, en métropole il y a le débat pour ou contre le mariage pour tous, sur notre île c'est pour ou contre le drapeau commun, cela occupe les esprits et permet peut-être d'éviter d'aborder les vrais problèmes comme la lutte contre la vie chère et autres sujets qui perturbent réellement le quotidien des Calédoniens...

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play