nouvelle calédonie
info locale

Congrès du Rassemblement-UMP: "il n' y a pas de destin commun dans l'indépendance! "

politique
congrès rump
©NC 1ère
Malgré le départ de certains responsables du parti et la claque électorale lors des dernières législatives, le Rassemblement-UMP a démontré samedi à Bourail qu'il sait encore mobiliser ses adhérents autour d'un projet politique. Pierre Frogier durcit le ton vis à vis des indépendantistes...
Le concept d'une large autonomie, un "non " ferme à l'organisation d'un référendum couperet, la volonté de "débloquer" le corps électoral en faisant une place aux conjoints et aux enfants, et enfin la nécessité de modifier la clé de répartition budgétaire entre les provinces ont été validés par les adhérents dans le cadre d'une motion.
 
Même si le Rassemblement-UMP reste encore très attaché à la culture du "chef", les méthodes de fonctionnement internes évoluent...
 

Le reportage de Brigitte Whaap et de Judith Rostain de NC 1ère.


 
Invité du journal télévisé de dimanche soir, Pierre Frogier a insisté sur le fait que 2014/2018 sera "une période d'une sensibilité exceptionnelle", et qu'il faut à tout prix sortir du schéma actuel qui ressemble à celui des années 90 avec un FLNKS figé dans un concept d'indépendance qui n'a plus de sens selon le leader du Rassemblement-UMP.
 
" Les indépendantistes ne sont pas à la hauteur de leurs ambitions" a déclaré Pierre Frogier se positionnant en ardent défenseur de la Nouvelle-Calédonie dans la France avec un statut de large autonomie.
 
Pierre Frogier a aussi insisté sur la volonté de son parti de rassembler les non indépendantistes autour d'un projet politique commun, une démarche symbolisée par la présence de Simon Loueckhote en charge du rôle de " médiateur", parmi les militants du Rassemblement-UMP lors de ce congrès organisé ce samedi à Bourail.
 

Interrogé par Charlotte Risch, le sénateur Pierre Frogier, président du Rassemblement-UMP.

DMCloud:60363

 
Publicité