publicité

Le PMU en Nouvelle-Calédonie fin 2013

Après des années d'attente, les conditions sont enfin réunies pour permettre la mise en place du Pari Mutuel Urbain ( PMU) en Nouvelle-Calédonie, l'argent des parieurs sera reversé à la filière équine.

  • Par Erik Dufour.
  • Publié le , mis à jour le
C'était un serpent de mer auquel on n'osait plus croire, le dossier étant resté en chantier pendant plus de 10 ans! 
La province sud, qui soutient financièrement les courses hippiques, l'a relancé dernièrement, les quatre hippodromes du sud sont donc désormais aux normes et la réglementation est enfin au point malgré la complexité juridique liée au partage des compétences entre l'Etat, la Nouvelle-Calédonie et les provinces.

Le PMU, c'est le soutien attendu par les éleveurs dont le retour sur investissement est seulement de 30% sur les courses mais c'est aussi la filière équine , créatrice d'emplois et génératrice d'un chiffre d'affaire de deux milliards de francs cfp par an qui va profiter de cette nouvelle manne financière.

En effet, le PMU n'a pas pour vocation de réaliser des bénéfices, tout l'argent des paris étant réinjecté dans la filière équine.
Cela devrait représenter entre 70 et 80 millions de francs cfp par an...

Le premier test technique PMU est programmé pour début août lors de la traditionnelle Coupe Clarke.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play