nouvelle calédonie
info locale

L'invité nickel: Martine Cornaille présidente de l' association Ensemble pour la planète, " non au charbon, oui aux énergies renouvelables !"

nickel
Martine Cornaille
©NC 1ère
La pétition lancée par Ensemble pour la planète a recueilli plusieurs milliers de signatures, plus que jamais l'association se mobilise pour tenter d'empêcher la concrétisation du projet de centrale électrique à charbon de la SLN....
Située en plein  coeur du centre-ville, l' usine de Doniambo de la SLN dégage nuit et jour des agents polluants sur la population nouméenne...Les alertes de pollution, liées au panache industriel de la SLN chargé notamment en dioxyde de soufre, sont de plus en plus fréquentes.

 

En plus du  dioxyde de soufre,  les mesures effectuées ont aussi révélé la présence d’oxydes d’azote, d’ozone et de PM10, et logiquement les plus mauvais résultats ont été enregistrés dans les quartiers situés sous le vent de l’usine SLN.

La vieille centrale électrique au fuel de la SLN est la principale responsable de ces pics de pollution, elle ne répond absolument pas aux normes acceptables pour les scientifiques et les écologistes.
L'industriel, les écologistes et les responsables politiques, tout le monde est donc d'accord sur la nécessité de remplacer la centrale électrique de la SLN .
Mais le choix " charbon " de la SLN, sans aucune concertation ou presque, a d'abord provoqué l'étonnement puis la colère des écologistes...Surtout que ce sont des raisons économiques qui ont contraint le métallurgiste à opter pour une électricité la moins chère possible...La concurrence sur le marché du nickel étant de plus en plus rude.

Une solution inacceptable pour Martine Cornaille, la présidente de l'association Ensemble pour la Planète milite depuis plusieurs mois pour défendre un projet de centrale électrique " plus propre "....