publicité

25 ans après les accords de Matignon-Oudinot : la vision du Rassemblement UMP

Pour le Rassemblement-UMP, c'est bien la poignée de main historique entre Jacques Lafleur et Jean-Marie Tjibaou qui a ramené la concorde civile. D'où la nécessité d'un dialogue de qualité entre les indépendantistes et ceux qui souhaitent le maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la République.

  • Gonzague de LA BOURDONNAYE,Martine NOLLET
  • Publié le , mis à jour le
Un quart de siècle -  déjà ! -  que la poignée de main historique entre Jean Marie Tjibaou, pour le FLNKS, et Jacques Lafleur, pour le RPCR, a scellé une paix durable. 25 années qui permettent de dresser un bilan et qui ont permis de maintenir cette paix dans la continuité de cette poignée de mains. Mais pour construire ce pays vers un destin commun, la seule voix possible est , selon Virginie Ruffenach ,secrétaire générale adjointe du Rassemblement UMP, celle du dialogue avec les indépendantistes. 

Virginie Ruffenach, Secrétaire générale adjointe du Rassemblement UMP

Virginie Ruffenach, Secrétaire générale adjointe du Rassemblement UMP

Tous deux acteurs et signataires des Accords de Matignon-Oudinot, Pierre MARESCA et Pierre Brétégnier ont vécu de l’intérieur cette journée historique du 26 juin 1988, avec Jean-Marie Tjibaou et Jacques Lafleur. Une poignée de main symbole , pour Pierre Maresca, d'un processus de paix et de réconciliation durable pour la population calédonienne.

Pierre Maresca , signataire des Accords Matignon-Oudinot

Pierre Maresca , signataire des Accords Matignon-Oudinot

25 ans de paix qui doivent être expliqués aux générations à venir.
Pour comprendre ce qui a permis la réussite de ces accords, Pierre Brétegnier, signataire et directeur de Cabinet de Jacques Lafleur à l’époque, préconise un retour aux fondamentaux.

Pierre Brétegnier, signataire des Accords de Matignon et ancien directeur de cabinet de Jacques Lafleur

Pierre Brétegnier, signataire des Accords de Matignon et ancien directeur de cabinet de Jacques Lafleur


Un rappel du Rassemblement-UMP  marquant l'anniversaire d'un événement politique fondateur pour la Nouvelle-Calédonie moderne mais qui semble aussi sonner comme une réponse concertée au récent discours de Philippe Gomès , prononcé samedi dernier, lors du congrès de Calédonie-Ensemble.

 
 
 

 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play