Une erreur humaine à l'origine du trou sur le fuselage de l'Airbus d'Aircalin

éducation
AIRBUS-A330-AIRCALIN-270613
En fin de semaine dernière, la compagnie calédonienne Aircalin était obligée de suspendre plusieurs vols entre Tontouta et Tokyo, au Japon. En cause? Un petit trou décelé dans le fuselage d'un des deux Airbus A 330. Une enquête diligentée depuis a conclu à une erreur humaine... non signalée !
Un trou ? Une éraflure plus exactement avec à l’intérieur une micro-perforation de 8 millimètres. D’après la reconstitution faite hier, le dommage sur la carlingue a été causé par un agent d’une société sous-traitante à Tontouta, lors d’une opération de chargement et de déchargement. Le chauffeur de l’engin ne l’aurait pas signalé.
La réparation a duré 14 heures suivant un protocole validé par Airbus. La partie endommagée du fuselage a été remplacée par un technicien venu spécialement de Nouvelle-Zélande et l’avion a pu reprendre ses rotations dès le lendemain.
 
Pour Air Calédonie International, cette micro fissure ne représentait pas réellement un danger pour la sécurité des vols.
Ce sont des techniciens de l’aéronautique qui avaient donné l’alerte au cours d’une inspection car, en matière d’exploitation et de maintenance, tous les acteurs opérant sur la piste sont soumis à une réglementation de sécurité très stricte.
 
Afin d’éviter qu’un tel incident ne se reproduise à l’avenir, la Direction d’Aircalin a décidé de réaliser un audit sur les procédures d’intervention de son sous-traitant à Tontouta. Un sous-traitant qui a reconnu les faits.
 

Le reportage de Norbert TAOFIFENUA et de Maurice SEGU :

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live