Quelles aides après les inondations ? Mode d’emploi du soutien financier de la Nouvelle-Calédonie

agriculture
propriété inondée
Une exploitation agricole de la côte ouest de la Nouvelle-Calédonie sous les eaux
Le vice-président du gouvernement, Gilbert Tyuienon a annoncé que les dégâts dûs aux fortes pluies du début de semaine étaient estimés à environ 800 millions de francs CFP. Quelle est la mécanique d’attribution des aides financières par le gouvernement ? Explications.
Si le calcul peut sembler rapide, quelques heures à peine après le début de la décrue, c’est parce que les inondations de ces jours derniers ont occasionné des dégâts comparables à ceux qui ont été recensés lors du passage de la dépression Fréda début janvier 2013, soit il y a 6 mois tout juste. 
Selon les services du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, les premières constatations montrent qu’il s’agit d’un cas similaire.
 
La zone sinistrée est placée au sud d’une ligne entre les communes de Bourail et de Houaïlou, excluant Nouméa et l’île des Pins. 
Une première estimation après contact avec les communes concernées fait état de 800 à 900 millions de francs CFP de dégâts, principalement sur le réseau routier et sur l’adduction en eau potable.
 
Le travail consiste maintenant à affiner la liste des sinistres et le montant de la facture.
Dans un premier temps, le gouvernement peut accorder une aide d’urgence à certaines communes, pour entreprendre des travaux de relance de la circulation et de l’activité. Une enveloppe de 10 millions de francs cfp est disponible immédiatement. 
Dans un deuxième temps, avant la fin du mois dit-on au gouvernement, une enveloppe spéciale peut être votée au budget supplémentaire pour venir en aide aux communes après un état des lieux affiné.
 
Les aides du gouvernement sont versées aux communes ou aux provinces, indépendamment des remboursements effectués par la CAMA (Caisse d’assurance mutuelle agricole) aux seuls agriculteurs. Ces derniers ont jusqu’au vendredi 12 juillet pour déposer leurs déclarations de sinistres dans la mairie de leur commune.

Les dégâts agricoles en diaporama.

De La Foa à Bourail-1
La récolte, les pieds dans la boue. ©NC 1ère
De La Foa à Bourail-2
Des engins pour réparer les dégâts ©NC 1ère
De La Foa à Bourail-3
Les plaines étaient inondées.
De La Foa à Bourail-4
De La Foa à Bourail-5
©NC 1ère
De La Foa à Bourail-6
©Nc 1ère
De La Foa à Bourail-7
La récolte se fait en juillet pour les maraîchers. Les légumes sont donc arrivés à maturation mais une partie de la récolte a été perdue. ©NC 1ère
De La Foa à Bourail-8
©NC 1ère
De La Foa à Bourail-9
©NC 1ère
De La Foa à Bourail-10
Dégâts au niveau des installations ©NC 1ère
De La Foa à Bourail-11
©NC 1ère
De La Foa à Bourail-12
Des champs de boue ©NC 1ère
De La Foa à Bourail-13
Les exploitations d'arbres fruitiers ont aussi été touché. ©NC 1ère
De La Foa à Bourail-14
Des dégâts matériels importants ©NC 1ère
De La Foa à Bourail-15
De La Foa à Bourail-16
©NC 1ère
De La Foa à Bourail-17
©NC 1ère
De La Foa à Bourail-18
©NC 1ère
De La Foa à Bourail-19
Des pertes ©NC 1ère
De La Foa à Bourail-20
©NC 1ère
De La Foa à Bourail-21
©NC 1ère
De La Foa à Bourail-22
La propriété de Guy Moulin à Bourail ©FNSEA
De La Foa à Bourail-23
De La Foa à Bourail-24
©FNSEA
De La Foa à Bourail-25
©FNSEA
De La Foa à Bourail-26
©FNSEA