publicité

Prison: mutinerie au Camp-Est. Les prisonniers protestent contre leurs conditions de détention. MAJ L'intervention des forces de l'ordre y a mis fin vers 15h00

Un début de mutinerie s'est déclarée dimanche au Camp-Est , le seul centre pénitencier de Nouvelle-Calédonie. L' intervention des forces de l'ordre en début d'après-midi a permis de mettre fin au mouvement .Les prisonniers protestaient une nouvelle fois contre leurs conditions de détention.

De la fumée s'échappe du Camp-est dimanche Après-midi © NC1ère Charlotte Mestre
© NC1ère Charlotte Mestre De la fumée s'échappe du Camp-est dimanche Après-midi
  • Par Gonzague de La Bourdonnaye
  • Publié le , mis à jour le
De la fumée qui sort de la prison, plusieurs hélicoptères survolant la zone de Nouville... Depuis ce dimanche midi, c'est l'effervescence autour de la seule et unique prison de Nouvelle-Calédonie, également l'une des plus vétustes de la République...
En fin de matinée, entre 100 et 150 détenus refusent de réintégrer leurs cellules. Les cuisines ainsi que le CDF - le Centre de Détention Fermé - sont bloqués par les prisonniers alors que des projectiles , selon certains témoignages recueillis sur place, sont lancés sur les gardiens.
La situation, très tendue, exige l'arrivée des forces de l'ordre: plusieurs dizaines de gardes mobiles et de membres du GIPN qui sont déjà probablement rentrés à l'intérieur pour tenter de ramener le calme. Deux camions de pompier sont également entrés à l'intérieur de l'enceinte de la prison, afin d'y installer un centre de soins de soins et de premiers secours.
MAJ: Vers 15h00; l'intervention de plusieurs dizaines de membres des forces de l'ordre a permis le retour au calme et mis fin à ce début de mutinerie.

© NC 1ère Charlotte MESTRE
© NC 1ère Charlotte MESTRE


Une date symbolique pour une protestation récurrente contre les conditions de détention:


Cette mutinerie a été déclenchée un 14 juillet. Un jour symbolique pour la République que les détenus ont probablement choisi pour protester contre les conditions d'enfermement indignes dans ce centre pénitencier, maintes fois dénoncées par les organisations des Droits de l'homme et qui a déjà valu à l'Etat d'être condamné en Justice.
Le 28 août dernier, le tribunal administratif de Nouvelle-Calédonie avait ainsi condamné  l’Etat à indemniser 30 détenus pour des conditions d’incarcération à la prison de Nouméa qu’il a jugées "contraires à la dignité humaine".
Ce n'est d'ailleurs pas la première mutinerie de ce genre organisée au Camp-est par les détenus pour protester contre ces conditions d'enfermement. Le 4 Août 2012 et... le 14 juillet de cette même année, une mutinerie avait éclaté, pour les même motifs,  dans la seule prison que compte la Nouvelle-Calédonie... sans que la moindre évolution de leur situation ne se fasse vraiment sentir .
Un sujet épineux et récurrent qui sera probablement évoqué lors de la prochaine visite du Premier Ministre Jean-Marc Ayrault, prévue en Nouvelle-Calédonie, les 26 et 27 juillet prochain.

gonzague.delabourdonnaye@francetv.fr 

Les forces de l'ordre à l'entrée de la prison © NC 1ère Charlotte MESTRE
© NC 1ère Charlotte MESTRE Les forces de l'ordre à l'entrée de la prison



 

Un hélicoptère de la gendarmerie survole le Camp-est © NC 1ère Charlotte MESTRE
© NC 1ère Charlotte MESTRE Un hélicoptère de la gendarmerie survole le Camp-est

 


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play