L'invité politique: Daniel Goa, président de l'UC, "l' indépendance est inéluctable"

politique
Daniel Goa au JT de NC 1ère 21/07/13
©NC 1ère
A la tête de l' Union Calédonienne depuis huit mois,  Daniel Goa impose son style, un ton mesuré mais un discours politique affirmé, selon le nouveau leader de l'UC les partis du FLNKS doivent avant tout se mobiliser pour remporter les élections de 2014.
Durant les six premiers mois de sa présidence, Daniel Goa a d' abord du calmer les tensions qui secouaient le parti depuis le rapprochement de gestion au congrès de Nouvelle-Calédonie avec le Rassemblement-UMP. Un choix vécu comme une trahison par certains militants indépendantistes. La disparition brutale de l 'ancien président , Charles Pidjot avait aussi provoqué une onde de choc dans les rangs de l ' Union Calédonienne.

Afin d' atteindre leur objectif électoral, autrement la victoire avec une majorité au congrès en 2014, les militants de l' UC oeuvrent pour convaincre les électeurs indépendantistes de voter en province sud, là où ils vivent, plutôt que dans leur province d' origine.
Si le FLNKS parvenait à ébranler bastion des non indépendantistes en province sud, la donne au congrès serait alors radicalement changée.

A la question, que pensez-vous de la déclaration de Pierre Frogier: " les indépendantistes ont renoncé à l' indépendance en 1998 lors de la signature de l' Accord de Nouméa", Daniel Goa a répondu sans détour " c'est un non sens l' indépendance est inéluctable " mais elle ne doit pas être " imposée mais préparée par les Calédoniens" .

Interrogé par Nathalie Rougeau,  Daniel Goa, président de l' Union Calédonienne dans le journal télévisé de NC 1ère.