nouvelle calédonie
info locale

Barage levé à Conception : les raisons de ce blocage

environnement
Conception-barrage-260713
©Google Earth
Les accès vers le Mont-Dore via la Conception bloqués ce vendredi matin pendant près de 6 heures, provoquant des bouchons monstres sur la route du sud. Les habitants de la tribu protestaient contre le transport de produits dangereux devant leur tribu.
Pendant 6 heures, pas un véhicule n'a pu franchir le rond-point intérieur menant vers la Conception, obligeant les automobilistes ,entre 04H30 et 10H00, à prendre la VDE, complètement saturée dès les premières heures du jour. Résultat: des embouteillages monstres et une revendication de la tribu mal acceptée par les usagers, 48 heures après le blocage de cette même route par le déversement inopiné de 30 tonnes de souffre par un transporteur pour le moins inconscient. Lequel, au passage, n'avait pas le droit de passer par là.Il était allé s'acheter... une bouteille d'eau!
Le mouvement de colère très matinal de la tribu de la Conception s'explique par cet accident de mardi dernier: plus question, disent-ils, d'accepter le passage de produits dangereux, comme le souffre provenant de l'usine du sud (Vale) et transporté pour le compte de la SLN.

Ecoutez les explications de Maurice DOU, membre du conseil des clans de la tribu de la Conception.

Maurice DOU, membre du conseil des clans de la tribu de la Conception.



Des représentants des sociétés minières VALE et SLN ont donc dû, dès potron-minet, se rendre à la Conception pour discuter avec les coutumiers de la tribu et tenter de les convaincre du caractère provisoire de la situation. Il est vrai que le transport de souffre , une matière hautement inflammable (sauf en granulés selon la SLN) s'effectue, depuis 6 mois, 5 fois par semaine, sur le réseau routier sans que la population environnante n'ait été informée.
Les industriels affirment toutefois comprendre les craintes des riverains concernés.

Gilles POILVET, Directeur de la sécurité de la SLN


Gilles POILVET, Directeur de la sécurité de la SLN



Les parties concernées ont décidé de se rencontrer à nouveau dès demain samedi pour trouver une issue à ce conflit. Le barrage a donc été levé dès 10H00, pour le plus grand soulagement des automobilistes, très critiques sur la méthode employée.




Publicité