nouvelle calédonie
info locale

Roch Wamytan élu président du congrès de Nouvelle-Calédonie: "cette institution représente la diversité et l' unité du peuple calédonien"

politique
rock wamytan congrès élection
Roch Wamytan ( FLNKS-UNI) lors du vote pour le renouvellement du bureau du congrès de Nouvelle-Calédonie ( 08/08 2013) ©NC 1ère
Pas de surprise lors du renouvellement annuel du bureau du congrès, l' impossible alliance au sein du camp non indépendantiste a permis l' élection du candidat FLNKS, Roch Wamytan, au perchoir de la première institution de Nouvelle-Calédonie. ( Vidéo: intégralité du discours de Roch Wamytan).

L' impossible union des non indépendantistes


Malgré les diverses tentatives de rapprochement entre Calédonie Ensemble et le nouveau groupe du congrès "Engagement pour une Calédonie dans la France" ( Rassemblement-UMP, Avenir Ensemble et LMD), aucun accord n' a pu être trouvé pour envisager une union des non indépendantistes.
Une "entente" du camp non indépendantiste semble totalement impossible avant les résultats des prochaines provinciales.

Simon Loueckhote candidat du groupe "Engagement pour la France" a  obtenu 17 voix et Gérard Poadja, candidat du groupe Calédonie Ensemble a recueilli 13 voix. 

Dans un communiqué le Rassemblement-UMP dénonce "l’attitude jusqu’au-boutiste et irresponsable de Calédonie Ensemble qui préfère laisser une institution majeure entièrement aux mains des indépendantistes par haine du Rassemblement-UMP.
La règle républicaine demande que le 2ème se désiste au profit du 1er, donc Poadja (13 voix) aurait dû se désister au profit de Simon Louechkote (17 voix), mais Calédonie Ensemble ne respecte rien." 

Réaction de Calédonie Ensemble: "  le RUMP et ses alliés ont, en votant pour Simon Loueckhote jusqu’au troisième tour, porté Roch Wamytan à la présidence du congrès.C’est là un choix délibéré du RUMP et de ses alliés : après avoir installé Roch Wamytan au perchoir en 2011 en votant ouvertement pour lui dès le premier tour, ils ont permis sa réélection cette année en faisant barrage à la reconduction de Gérard Poadja.
En 2011, la trahison était frontale. En 2013, elle est fourbe."
 

Roch Wamytan, un discours modéré 


Roch Wamytan a  donc  été élu président du congrès de Nouvelle-Calédonie  au troisième tour de scrutin avec l' ensemble des voix du camp indépendantiste (23). Ce choix d' un candidat unique  confirme la volonté d' union du FLNKS à l' aube des échéances électorales de 2014.

Le discours de prise de fonction de Roch Wamytan a été modéré voire rassembleur sans aucune tirade pro indépendance.
Malgré les oppositions politiques " nous sommes tous liés, attachés par le lien de l' Accord de Nouméa"
Selon le nouveau président du congrès, cette hémicycle est "la représentation de l'unité et de la diversité du peuple calédonien" qui doit nous conduire à " l' émancipation politique " de la Nouvelle-Calédonie.

L 'intégralité du discours de Roch Wamytan , président du congrès de Nouvelle-Calédonie.

DMCloud:94407




L’élection des vice-présidences , il y en a 8 au total:

Avec un scrutin de liste à la représentation proportionnelle suivant la règle de la plus forte moyenne :  L’ Uni-Flnks a recueilli 23 voix,  18 pour Engagement pour Une Calédonie dans la France , avec le vote d’Alexandra Malaval Cheval du MPC et 13 pour Calédonie Ensemble
Ce qui donne 3 sièges pour l’ UNI FLNKS, 3 pour Engagement pour Une Calédonie dans la France et 2 pour Calédonie Ensemble 
 Dans l’ordre, Jean Pierre Djaïwé, 1er vice-président, viennent ensuite Isabelle Ohlen, Sam léonard, Caroline Machoro, Rusmaeni Sanmohamat, jacques Lalié, Philippe Michel et Pascale Doniguian Panchoux 




Publicité