nouvelle calédonie
info locale

L' invité politique: Luc Wéma, président du sénat coutumier " Il faut écrire l' essentiel de la culture kanak"

politique
Luc Wema, l'invité du journal télévisé du 25 août 2013
©NC 1ère
Dans quelques jours, ce sera la fin du mandat de président du sénat coutumier de Luc Wéma, l' occasion de dresser un bilan de son action concernant notamment le grand chantier du socle commun des valeurs.
Les Accords de Matignon et d' Oudinot ont créé un conseil consultatif coutumier, devenu "sénat coutumier" avec l’Accord de Nouméa. Cette insitution originale est composée de 16 membres issus des huit aires coutumières de la Nouvelle-Calédonie (deux représentants par aire). ses membres sont désignés par les "conseils coutumiers"(des aires) selon les usages reconnus par la coutume kanak.
 
Le sénat coutumier est compétent pour émettre un avis à l’égard des projets et propositions de loi du pays, relatifs aux signes identitaires de la Nouvelle-Calédonie (drapeau, hymne, nom du pays, devise et graphisme des billets de banque), au statut civil coutumier, au régime des terres coutumières (notamment à la définition des baux destinés à régir les relations entre propriétaires coutumiers et exploitants), au régime des palabres coutumiers, aux limites des aires coutumières ainsi qu’aux modalités d’élection.
 
Autrement dit le sénat coutumier n'a qu' un rôle consultatif, l'élection annuelle d'un nouveau président de l'institution rend  complexe la mise en oeuvre de projets sur le long terme et la légitimité de certains sénateurs est aussi parfois remise en cause.
 
Néanmoins un grand chantier semble faire consensus dans le monde coutumier, celui du socle commun des valeurs. Ce projet a pour objectif de codifier, de mettre par écrit l'essentiel de la coutume kanak, une tradition orale qui avec le temps risque d' être mal interprétée ou tout simplement disparaître si elle n' est pas gravée...
 
 

Luc Wéma, le président du sénat coutumier était l'invité du journal télévisé.

 

Publicité