publicité

Les infirmiers en grève pour défendre leur statut

Reconsidérer le travail des infirmiers, c’est la demande faite au Gouvernement par le SFAOP (le syndicat des fonctionnaires, agents et ouvriers de la fonction publique) car certains points bloquent toujours.

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Par Martin Charmasson
  • Publié le , mis à jour le
Depuis février 2012, le gouvernement calédonien mène des discussions sur cette refonte. Les mesures sont attendues en fin d’année. 
 
Elles prévoient que les futurs infirmiers diplômés en Licence Master Doctorat, soient intégrés dans la catégorie A des fonctionnaires mais aussi que 670 infirmiers diplômés d’Etat et qui justifient de 6 ans d’expérience, soient reclassés dans cette même catégorie A et enfin qu’une revalorisation salariale soit appliquée aux autres professionnels de santé.
Au total, 1307 personnels du monde médical seraient ainsi réajustés. 
 
Un effort non négligeable souligne le gouvernement qui s’est étonné ce lundi, de la grève lancée par le SFAO et de la mobilisation devant son siège.
Alors pourquoi ce mouvement ?
 
Le syndicat répond qu’il craint des couacs d’une grille de salaire à l’autre notamment pour les personnes en fin de carrière.
 
Le SFAOP demande donc la mise en place d’une commission administrative paritaire spécifique pour les infirmiers afin de surveiller l’évolution des carrières. 
Une demande refusée, au motif que le dispositif est trop compliqué à mettre en place à court terme. 
 
Enfin dernière revendication exprimée lors de ce mouvement de grève : la réévaluation des astreintes pour les infirmiers de brousse. Le gouvernement s’est dit prêt à agir mais il attend un bilan complet de la gestion de ces astreintes par les provinces.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play