publicité

24 septembre 1853 :" la prise de possession" de la Nouvelle-Calédonie

La Nouvelle-Calédonie était française bien avant le 24 septembre 1853, une initiative de monseigneur Douarre qui ne voulait pas que les Anglais prennent la place, mais il n'a pas été suivi par son souverain Louis-Philippe. Il faudra donc attendre le règne de Napoléon III...

  • Par Angela Palmieri avec Charlotte Mestre et Karine Arroyo
  • Publié le , mis à jour le
24 septembre 1853, en milieu d’après-midi...

Dans l’enceinte de la mission mariste de Balade, au nord-est de la Grande Terre sont réunis les missionnaires, les coutumiers kanak et Edmond de Bovis. Ce dernier représente le contre-Amiral Febvrier-Despointes qui, malade, n’est pas encore descendu à terre.
C’est là, aux alentours de 16 heures  que va être signée l’annexion de la Nouvelle-Calédonie à la France sur ordre de Napoléon III.

La Calédonie est désormais terre française après près de 80 ans de désintérêt colonial, car hormis une timide mise sous protectorat  français 10 ans plus tôt restée sans suite, la France et l' Angleterre ne se sont absolument pas précipitées pour annexer cette terre du bout du monde,  bien trop éloignée des grandes routes commerciales.

Entre la découverte de l’île en 1774 et 1853, la France cherche surtout sa stabilité politique, l' expansion géographique n' est pas sa priorité...

Quand à l’Angleterre, elle est déjà hégémonique sur le Pacifique, elle n’y voit donc pas grand intérêt. 
 
Ce qui change la donne, c’est l’arrivée de Napoléon III au pouvoir avec une nouvelle volonté d’expansion de l’ Empire français.

C’est aussi et surtout le besoin pressant d’une nouvelle terre pénitentiaire éloignée du continent avec un climat plus clément que celui de la Guyane.

 

Le récit en images de l' histoire de la " prise de possession " de la Nouvelle-Calédonie avec Karine Arroyo et Christian Sfalli de NC 1ère avec la participation de Gabriel VALET, historien et professeur des universités.

L'histoire du 24 septembre 1853

 

Sur le même thème

  • histoire

    L'exploitation du chrome dans le Grand Sud

    Dans le Grand Sud, l'exploitation du minerai de chrome a profondément et durablement  bouleversé les paysages. En baie de Prony, sur la mine « les deux amis », les collines ont été ravinées et le littoral recouvert de boue. Retour sur cette page de l'histoire calédonienne.

  • histoire

    De Breslau à Wroclaw, histoire du nickel et de la Nouvelle-Calédonie en Silésie

    C’était en 1880, presque une éternité. Du nickel calédonien alimentait une usine proche des rives de l'Oder. A l’époque, la Silésie était allemande. Aujourd’hui, la faculté de géologie de Wroclaw en Pologne étudie le sous-sol et la géographie de la Nouvelle-Calédonie.
    14 Juin
  • histoire

    Nos ancêtres les bagnards...

    Leurs aïeux sont arrivés en Calédonie par la voie du bagne. Des origines qui ne représentent plus le tabou d’autrefois. Ce samedi, 200 de ces descendants ont participé à la journée de rencontre et d’échange proposée à Fort-Teremba par l’association Témoignage d’un passé.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play