Le santal: une richesse sur les Îles Loyauté

économie
Inventaire santal à Maré
©NC 1ère
La province des Îles Loyauté souhaite réguler l'exploitation de cette richesse végétale sur Maré, Lifou et Ouvéa. Un inventaire est réalisé afin de statuer sur le nombre de plantes existant.Reportage sur l' Île Maré.
Le dernier inventaire fut réalisé en 2003, un nouveau comptage était nécessaire. Celui-ci, qui a été réalisé en 2012, a mis en évidence une surface de 120 hectares pour une population de 3000 pieds.
 
L'étude a montré que le nombre de pieds est en diminution sur Lifou. Est-ce donc une évidence que sans la présence d'une distillerie , l'intérêt du santal n'est pas primordial ?
 
L'essence de santal est produite dans deux distilleries à Maré et une à Ouvéa,ce qui rend ce produit économiquement intéressant puisqu'il génère sa valeur ajoutée sur les Îles.
 
Mais il faut 20 ans pour qu'un arbre de santal soit exploitable et il faut donc pouvoir contrôler sa production : un arbre abattu pour trois plantés, telle est la règle.
 

Le reportage à Maré de Brigitte Whaap, de Christian Sfalli et de Michel Bouilliez de NC 1ère.