publicité

L’USTKE monte au créneau pour soutenir sa présidente Marie-Pierre Goyetche.

Trop, c’est trop! Depuis le début du mois, Marie-Pierre Goyetche a été victime de saccages ou de manœuvres d’intimidation sur sa propriété de Poya. L'USTKE dénonce le laxisme de la justice et de l'Etat dans cette affaire.

  • Par Angéla Palmieri avec Caroline Moureaux
  • Publié le , mis à jour le
Plantes et arbres arrachés ou encore quatre cerfs tués d’une balle dans la tête et placés devant chez elle, les faits de ce genre se sont multipliés sur la propriété de Marie-Pierre Goyetche, la présidente de l'USTKE.
 
Selon les responsables du syndicat, il s’agit de véritables menaces de mort.
L USTKE dénonce par ailleurs le laxisme de l’Etat et de la justice dans cette affaire.

 

Les précisions d'André Forest, le 1er vice-président de l’USTKE (par Caroline Moureaux).

soutien USTKE à Goyetche


Contacté par Radio NC 1ère, le haut-commissariat a indiqué que l'État condamne avec fermeté les faits dont a été victime Marie Pierre Goyetche en insistant sur le fait que les forces de l'ordre sont pleinement mobilisées pour tenter de retrouver les auteurs de ces actes inadmissibles afin de les traduire devant la justice.
La présidente de l’USTKE sera prochainement reçue au haut-commissariat...
 
L'USTKE a  néanmoins fixé un ultimatum, si aucune avancée notable n'est constatée dans l'enquête d'ici le 9 décembre, le syndicat pourrait se mobiliser en déclenchant notamment une grève générale.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play