nouvelle calédonie
info locale

" Grand Tuyau ": la province sud a décidé de sanctionner Vale NC.

environnement
Grand tuyau sanctions province sud
L’industriel a été mis en demeure de réparer le tuyau en respectant un calendrier, Vale Nouvelle-Calédonie devra aussi payer une amende. Ce sont les mesures prises par la province sud ce mercredi. L' Usine métallurgique est contrainte de cesser sa production pendant au moins un mois

Des sanctions et deux expertises indépendantes
 

Cynthia Ligeard, la présidente de la province sud a reçu mercredi après-midi Vale NC, les associations environnementales, la Dimenc et l’Oeil( l'observatoire de l'environnement en Nouvelle-Calédonie.
A l'issue de cette réunion, l'institution a annoncé que l'industriel devra respecter un calendrier précis concernant la réparation de l'émissaire marin endommagé à deux endroits. 
Par ailleurs, la collectivité a commandé deux expertises indépendantes pour tenter de déterminer les causes de la rupture du " Grand Tuyau" et pour évaluer l'impact environnemental dans le lagon calédonien.
  
Les experts sont attendus la semaine prochaine à Nouméa.
Le site de Goro sera donc fermé durant un mois pour permettre la réparation du tuyau et le déroulement des expertises.
 
Par ailleurs, le Soenc Nickel, le syndicat le plus important sur le site de Vale NC regrette qu'aucun suivi n'ait été effectué depuis 2011 sur le "tuyau".
Il souhaite donc l'application stricte des mesures préconisées. Le syndicat s'étonne également que les délégués du personnel, membres du CE ou du CHS CT n'aient pas été avertis des deux ruptures sur l'émissaire marin qui sert à évacuer tous les résidus liquides de l' Usine métallurgique du Sud .

13 millions de m3 de résidus par an

 
Certains le nomment le "Grand Tuyau", d’autres préfèrent utiliser son nom scientifique: l’émissaire marin.
C'est une conduite sous-marine de 23 kilomètres de long  et 70 centimètres de diamètre. 
Ce pipeline part du port de l’usine de Vale pour déboucher au large de la Baie de Kwé à plus de 46 mètres de profondeur. 
 
C’est donc à l' extrémité de ce " Grand Tuyau", là où il y a la cassure, que sont rejetés les résidus liquides produits par l’usine. 
Des rejets dénommés également "effluents" qui contiennent des métaux dissous comme par exemple du magnésium, du sulfate, de l’aluminium mais aussi des traces d’arsenic, de cuivre ou de plomb.
C’est cette composition qui suscite de nombreuses inquiétudes de la part du grand public, des riverains et des associations 
 
Chaque année, le complexe métallurgique  produit près de 13 millions de m3 de résidus liquides qui sont dilués dans les eaux du lagon.

 

Voir ou revoir les explications en images de Sylvain Duchampt.

DMCloud:126253

 


Publicité