publicité

Ile Nou-Magnin: une méga clinique au lieu de trois!

En 2017, la Nouvelle-Calédonie disposera d'un hôpital public flambant neuf, le médipôle, mais aussi d'une "méga" clinique regroupant les trois établissements de soin existant aujourd'hui. Coût de cette dernière opération :13,2 milliards de Francs (CFP) . Et une question: qui va payer? 

© NC1ère
© NC1ère
  • Par Gonzague de La Bourdonnaye
  • Publié le , mis à jour le
Il était temps car les trois cliniques de Nouméa n'étaient plus vraiment aux normes. De l'aveu même du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, il aurait fallu rapidement fermer ces établissements , ce qui aurait posé, pour le pays,  un sérieux problème de capacité hospitalière.
Le chantier, situé sur la presqu'île de Nouville, a été inauguré ce vendredi matin par des promoteurs et des officiels qui promettent une durée de construction de 44 mois, pour une livraison en 2017. Coût de l'opération? 13,2 Milliards de francs CFP ( environ 110 Millions d'euros), supporté pour un tiers par le public, un second tiers par trois familles calédoniennes (Jandot, Magnin, Dang) et pour un dernier tiers par les 3 cliniques existantes.
Le projet médical prévoit , sur une surface de 25000 mètres carrés, une capacité totale de 269 lits en médecine, chirurgie, maternité mais aussi pour des soins de suite et de réadaptation.

24000 mètres carré de surface....
© 24000 mètres carré de surface....

La clinique île Nou-Magnin, puisque ce sera son nom officiel, devrait faire travailler plus de 400 personnes, contre 340 aujourd'hui, dans les 3 cliniques existantes , sans compter la centaine de médecins libéraux. Les promoteurs du projet mettent également en avant la qualité des équipements médicaux qui seront utilisés et l'offre complète de soins réunis en un seul et même lieu.
A ceux qui s'interrogent sur le coût cumulé de deux projets hospitaliers simultanés, l'un public ,le Médipôle, dont le financement n'est pas encore vraiment bouclé et  ce dernier, le gouvernement affirme qu'ils s'inscrivent dans un projet à long terme de rationalisation et de mutualisation des moyens , rendus de toutes façons nécessaires par la vétusteté des différents établissements existants et l'obsolescence des matériels médicaux aujourd'hui utilisés.
Mais les Calédoniens doivent quand même s'attendre à une hausse probable des cotisations obligatoires pour couvrir des dépenses de santé qui risquent fort d'augmenter dans les années qui viennent. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play