Nouvelle-Calédonie: le début de la crise?

économie
BTP-NC-121013
©NC1ère
Le climat des affaires en Nouvelle-Calédonie est pour le moins morose. Alors que le ralentissement de l'activité se poursuit, le marché de l'emploi se détériore et la consommation des ménages est en baisse. Telles sont les conclusions du CEROM qui regroupe l'AFD, l'IEOM et l'ISEE.
L’économie calédonienne souffre en cette fin 2013. A la lecture du tableau de bord publié par le Cerom ( AFD, IEOM et ISEE ), le diagnostic est peu engageant : les chefs d’entreprises ont le moral en berne avec un indicateur du climat des affaires qui chute de 12 % encore au troisième trimestre. Quant au nombre de demandeurs d’emploi en fin de mois, il est en progression de 10 %. 
Autres indices révélateurs de l’atonie de la demande : les importations de biens courants ont chuté de près de 2 %, les immatriculations de véhicules neufs s’écroulent de 20 % et les ventes de ciment – indicateur pertinent de la santé du BTP – accusent une baisse de 5%. Globalement les agents économiques, ménages comme entreprises, préfèrent jouer les fourmis. L’épargne collectée progresse de 6 % alors que les investissements stagnent.

Nous vous proposons de retrouver les détails de cette tendance morose pour l'économie calédonienne avec :

Tendances conjoncturelles 3 ème trimestrielles de l'IEOM:

Bulletin de décembre 2013 de l'IEOM

 

Tableau de bord économique de la Nouvelle-Calédonie (CEROM) :

Tableau de bord économique de la Nouvelle-Calédonie (CEROM)