L'auteur du coup de feu à Kaala-Gomen en garde à vue

faits divers
Eglise de Kaala-Gomen
©Google
L'auteur du coup de feu tiré en l'air vendredi à Kaala-Gomen, en Nouvelle-Calédonie, a été interpellé et placé en garde à vue ce lundi. Il a reconnu les faits et comparaîtra devant le tribunal correctionnel au mois de mai.
L'auteur du coup de feu tiré en l'air vendredi devant un magasin de Kaala-Gomen, et qui n'avait fait heureusement aucun blessé, a été interpellé et placé en garde à vue ce lundi matin. Le jeune homme a reconnu les faits et devra comparaître devant le tribunal correctionnel au mois de mai. 

Retour sur les faits. Vendredi 3 Janvier, vers 9h, trois véhicules venant de la tribu de Gamai, arrivent devant le magasin "Le Kaala" à Kaala-Gomen. La plupart des occupants sont sous l'emprise de l'alcool.

Pour une raison indéterminée, l'un deux se met à injurier un jeune qui se tient devant le magasin, le traitant de "sale blanc et enculé de blanc". Le père de ce dernier vient s'interposer et essuie à son tour le même type d'insultes. Le fils sort alors un sabre, mais sur ordre de son père, il le remet aussitôt dans la voiture. 
 
L'auteur des insultes retourne alors à son véhicule, sort un fusil et tire un coup de feu en l'air. Il ouvre son arme, sort la douille et réarme. Sa tante intervient, prend le fusil et le fait remonter dans la voiture. Ils quittent les lieux.
 
Les gendarmes de la communauté de brigade de Koumac-Kaala-Gomen sont immédiatement alertés. Une enquête est ouverte et l'identité des protagonistes est rapidement découverte. 
 
Ce matin, lundi 6 janvier, l'auteur des faits a été interpellé à son domicile, à la tribu de Baganda, à Kaala-Gomen. Placé en garde à vue, il reconnaît rapidement les faits qui lui sont reprochés, à savoir violences avec usage d'une arme et injures à caractère racial. L'arme qui a servi à commettre l'infraction a été saisie, ainsi que deux autres armes, découvertes lors de l'interpellation.

Le mis en cause sera convoqué devant le tribunal correctionnel de Koné le 21 mai prochain.