Air Calédonie : une panne qui coûte cher

tourisme
Tourisme 2014 Nouvelle-Calédonie
©NC1ère
Vendredi dernier, Air Calédonie devait suspendre et modifier plusieurs vols en raison de la défaillance technique d'un de ses appareils. Une situation lourde de conséquences pour les agences de voyage de Nouvelle-Calédonie. 
Vendredi dernier, la compagnie Air Calédonie annonçait dans un communiqué des annulations et des modifications concernant les vols du jour entre l'aérodrome de Magenta et les Îles.

Un des 3 ATR de la compagnie, touché par une panne technique, avait été contraint de rester au sol. Un ATR effectuant 6 vols aller-retour par jour, 12 vols ont donc du être suspendus dans la journée de vendredi.

Les perturbations se sont poursuivies jusqu'à ce lundi. La machine défectueuse a en effet pu être réparée avec succès dimanche midi, mais des vérifications complémentaires ont du être effectuées. Résultat : encore deux vols, entre Magenta et Maré cette fois, ont du être repoussés ce lundi. 

Samuel HNEPEUN, PDG d'Air Calédonie, revient sur la panne au micro de Cédric Wakahugneme

Interview du PDG d'Aircal


La panne de l'ATR a entraîné des soucis de réorganisation interne au sein de la compagnie aérienne, pour tenter de placer les passagers, dont le vol avait été annulé, sur d'autres vols. Dimanche, deux vols supplémentaires ont été rajoutés à destination de Lifou et Ouvéa. 

Sur trois jours, ce sont plusieurs centaines de passagers qui ont du être redistribués sur d'autres vols. 

Mais en cette période de vacances estivales, l'incident affecte aussi directement nombre de professionnels du tourisme. Les agences de voyage par exemple, déjà limitées en raison du carrénage du Betico 2 jusqu'au mois de février, se voient dans l'impossibilité de réorganiser les voyages. 

Les agences doivent donc rembourser les touristes, annuler les réservations, et tenter de faire rentrer sur la Grande Terre les clients bloqués sur les Îles. 

Et les pertes sont loin d'être négligeables. "On a du rembourser sur 500.000 francs sur une journée", explique Graziella Waness, responsable de l'agence Loyalty Tours. 

Le problème est aussi de rapatrier les touristes qui viennent de l'étranger et doivent prendre des vols internationaux. "Sur le nombre de packages, on a 30 à 40% de pertes", commente Philippe Kartosemito, responsable de l'agence Philo-Tours. 

Retrouvez le reportage en image de Sylvie Hmeun et Michel Bouilliez 

Les répercussions sur le tourisme des pannes d'Aircal from NC 1ère web on Vimeo.