publicité

Pour ou contre la dépénalisation du cannabis ?

Dans de nombreux pays, les choses bougent au niveau de la législation sur le cannabis. En métropole, la question de la légalisation du cannabis continue de faire polémique. En Nouvelle-Calédonie aussi, la question se pose. 

© Martinique 1ère
© Martinique 1ère
  • Par Elif Kayi
  • Publié le , mis à jour le
La législation sur le cannabis a été modifiée dans plusieurs états du continent américain et plusieurs pays européens.
 
En France, fumer du cannabis demeure une infraction pénale. Sa vente mais aussi sa consommation est sanctionnée, sans le distinguer des autres drogues.
 
Le débat continue de faire polémique et les avis sont partagés. En 2012, le ministre français de l'Éducation Vincent Peillon s’était par exemple prononcé en faveur d'un débat sur la dépénalisation du cannabis. 
 
Si on note une petite ouverture côté métropole en matière de cannabis thérapeutique, on est loin de la situation de pays ultra-libéraux, comme le Portugal, qui a dépénalisé la consommation et l'acquisition de stupéfiants pour usage personnel. 
 
Comme en métropole, l’achat et la possession de cannabis constituent une infraction pénale en Nouvelle-Calédonie. La dépénalisation pourrait-elle être envisageable ici ? Et la consommation peut-elle être réglementée ? 
 
Côté gouvernemental, un changement de législation ne semble pas envisagé. "La position du gouvernement est très claire : surtout pas de dépénalisation", explique Sylvie Robineau, en charge de la santé au Gouvernement.

Même son de cloche du côté du Collectif contre les addictions de Ponérihouen, une structure qui travaille depuis quelques années avec les coutumiers et la population de la région. "Nous ne sommes pas d’accord pour que le cannabis soit dépénalisé", souligne Didime Naoutchoué, vice-président du Collectif. 

Retrouvez le reportage audio de Marguerite Poigoune

Dépénalisation du cannabis

 

En métropole, on note de timides avancées côté thérapeutique. Depuis peu, un médicament à base de cannabis, le Sativex, peut désormais être prescrit en métropole pour certains patients atteints de sclérose en plaques.
 
Le cannabis thérapeutique, autorisé dans 17 pays européens, est normalement lui aussi interdit en France. L’autorisation du Sativex, même sous certaines conditions très strictes, représente donc une première.

En Polynésie, on se pose la question de l'introduction de ce médicament. Celle-ci nécessiterait une loi de pays. Retrouvez le reportage de Polynésie 1ère, par James Heaux et Hiro Terorotua :

 


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play