publicité

L’Indonésie au secours du marché du nickel

Après des mois de tergiversation, le gouvernement de Jakarta a finalement décidé d’interdire les exportations d’un certain nombre de minerais et en particulier de son nickel. Une décision avec des répercussions importantes pour la Nouvelle-Calédonie.

© NC1ère
© NC1ère
  • Angélique Souche
  • Publié le , mis à jour le
Pour l’Indonésie, la décision, qui est tombée la semaine dernière, vise à privilégier la valorisation locale de ses richesses minières. Motivée par des objectifs de politique nationale, celle-ci a déjà aussi d’importantes répercussions sur le marché mondial. Et des répercussions très positives.
 
L’annonce a tout simplement mis un coup d’arrêt à l'agonie du marché, qui durait depuis déjà plus d'un an. Celui-ci était en effet rongé par la surproduction et ses corollaires désastreux : la chute des cours et les déficits. 
 
En une semaine, les prix sont passés de 13.400 dollars la tonne - niveau le plus bas atteint depuis 5 ans - à 14.340 dollars la tonne. Plusieurs observateurs prédisent même une remontée à 17.000 dollars en 2015. 
 
Un scénario optimiste mais somme toute assez logique puisque l’Indonésie est le premier exportateur d’or vert et fournit pas moins de 20 % des exportations de la planète et la moitié des exportations chinoises. 
 
Une telle amputation de l’offre, on l’imagine, va donc redonner de l’air aux autres exportateurs et notamment aux opérateurs calédoniens, à commencer par la SLN. L’action d’Eramet observe d’ailleurs un rebond de plus de 7%. 
 
Le gouvernement calédonien se félicite de la décision de son homologue indonésien. Gilbert Tuyenon, vice-président de l’exécutif, et Rock Wamytan, président du Congrès, voient également dans ce tournant un signe positif pour la création à terme d’une organisation des pays exportateurs de nickel, une OPEN à l’image de l’OPEP pour le pétrole.
 

Une embellie qui reste cependant conditionnée par une inconnue de taille : le volume des stocks constitués par la Chine. Des réserve qui pourraient,  selon certains analystes, représenter jusqu’à un an de consommation.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play