Nouméa: Marie-Claude Tjibaou et le Palika unis sur la liste" Engagement citoyen"

élections municipales
néanoutyine et tjibaou municipales
Paul Néaoutyine, président de la province nord de Nouvelle-Calédonie et leader du Palika avec Marie-Claude Tjibaou ©Cécile Baquey
Quel sens donner à la scission indépendantiste à Nouméa lors de ces municipales en Nouvelle-Calédonie? La liste,"Engagement Citoyen" tirée par Marie-Claude Tjibaou, l’épouse de l’ancien leader de l’UC assasiné en 1989, présentera son programme ce jeudi après-midi.
La première conséquence est - pourrait-on dire mathématique- puisque cette nouvelle liste, la sixième déclarée, ouvre encore un peu plus un scrutin déjà très incertain dans la capitale.
 
Cette liste,soutenue par le Palika mais aussi par le parti socialiste, ne s’affiche pas "indépendantiste" mais comme étant progressiste, avec donc un potentiel pour gagner de nouveaux électeurs… 
 
On peut penser également que cette nouvelle voix peut infléchir l’accent particulièrement sécuritaire donné à la campagne nouméenne par les candidats qui battent déjà le pavé depuis plusieurs semaines. 
 
Plus largement la candidature de Marie-Claude Tjibaou (nous vous l'annoncions dès lundi) soutenue et même "installée" par le Palika est un symbole fort qui interpelle. 
 
A Nouméa, ville majoritairement non indépendantiste, l’épouse de Jean-Marie Tjibaou, icône historique de l’Union Calédonienne, affrontera cette même UC rassemblée sur une liste conduite par Jean-Raymond Postic lors de ces municipales 2014, une année si lourde de sens pour les indépendantistes…
 
A l’évidence, la configuration de cette élection municipale ne peut que jeter le doute sur la capacité du FLNKS à se présenter uni pour les Provinciales de mai prochain. 
 
La liste "Engagement Citoyen " conduite par Marie-Claude Tjibaou est une émanation du mouvement "Ouverture Citoyenne" qui s’était présenté aux provinciales de 2009 avec déjà un positionnement anti-bloc, et qui sera donc à nouveau en compétition en 2014 sous le nom "Initiative citoyenne".  
 
La question est donc de savoir quel camp choisira le Palika pour les provinciales…Reviendra-t-il sous la bannière du front ou persistera-t-il sur cette troisième voie?
 
Mais au cours de ces vingt dernières années le Front indépendantiste nous a toufefois habitués à des nombreux volte-face unitaires, après tout cette division aux municipales va aussi et surtout permettre de compter les troupes respectives dans la capitale de la Nouvelle-Calédonie...
Les Outre-mer en continu
Accéder au live