nouvelle calédonie
info locale

L'actu en bref de ce mercredi 19 février

L'actu en bref de ce vendredi 20 décembre
©NC 1ère

Disparition d’un responsable du monde sportif calédonien. 

Jean Robert Monnier, ancien président du comité régional de Karaté et adjoint au maire de Nouméa, est décédé mardi à l’âge de 59 ans des suites d’une longue maladie
Il sera inhumé jeudi à Nouméa. 
De nombreuses personnalités lui ont rendu hommage.
 

Perturbations au lycée de Touho

A Touho une pénurie d’eau a obligé les pensionnaires du Lycée Augustin Ty à évacuer l’internat mardi matin. 
Conséquence d’un incident sur le réseau en eau potable. 
La situation devrait revenir à la normale dans la journée. 
Les cours sont toujours assurés. 
L’internat du Lycée Augustin Ty à Touho devrait accueillir à nouveau ses pensionnaires ce dimanche. 
 

Retour à la normale à La Foa

Le transport des élèves de La Foa a repris mardi soir après une rentrée des classes perturbée. Un groupe de personnes a bloqué, sans préavis, les circuits de Méaré et de Ouatom pour contester l’attribution des circuits de transports scolaires. Corine Voisin, maire de La Foa, a déposé une plainte pour entrave à l’exercice du service public contre le transporteur et sa famille.
 

Remise de diplômes pour les auxiliaires de sécurité
 

Les auxiliaires de proximité ont reçu leur diplômes, après trois semaines de formation intensive à l’école de police.
Ces auxiliaires participent au plan PEPICS,"Plan Provincial d’insertion Citoyenne".
Un dispositif renforcé par Cynthia Ligeard, la présidente de la Province Sud, pour lutter contre l’insécurité.
Près de 100 jeunes ont ainsi été formés pour servir dans les communes de Nouméa, du Mont-Dore et de Dumbéa.
 

Polynésie: des propos jugés"irresponsables"
 

Les opposants au nucléaire réagissent vivement aux propos tenus en fin de semaine dernière par la contre-amirale Anne Cullère en visite à Moruroa . 
Le commandant supérieur des forces armées en Polynésie a estimé que les Polynésiens doivent être fiers d’avoir contribué à la page d’histoire qui s’est écrite à Moruroa et qui a permis à la France de devenir ce qu’elle est...

Les représentants des associations anti-nucléaires et d’aide aux victimes qualifient ces propos d’irresponsables. Après des années de lutte pour obtenir une reconnaissance de l'Etat, le discours militaire s’apparente pour eux à un grand bond en arrière.
Publicité