Situation économique de la Nouvelle-Calédonie: 2014 l'année du rebond?

économie
économie BTP 2013
©FTV
Selon l’étude de conjoncture financée par le conseil du dialogue social, l’impact du ralentissement économique constaté en 2013,relayé par le patronat, doit être nuancé. 2014 s'annonce comme l'année du rebond de l'économie en Nouvelle-Calédonie.
Cet étude réalisée par le cabinet Sodie est la première du genre, présentée aux partenaires sociaux elle permet de relativiser la "crise" décrite par les organisations patronales de Nouvelle-Calédonie.
 
Parmi les indicateurs positifs relevés,le net redressement de la création d’entreprise au cours du troisième trimestre 2013 et la baisse des cessations d’activités (– 115 par rapport au trimestre précédent).
 
Le nombre de demandeurs d"emplois reste nettement inférieur à celui des années 2009-2011. 
 
L’analyse par branche permet aussi de nuancer les appréciations négatives de la situation économique calédonienne.
Certes, le bâtiment a souffert de la fin des précédents grands chantiers, mais les travaux publics continuent de bien se porter, soutenus notamment par les commandes des collectivités.
Les activités minières sont particulièrement affectées par les bas prix du nickel, mais des secteurs comme la banque affichent des résultats et des rentabilités de bon niveau.
 
Globalement, la perspective d’un rebond en 2014, même modéré, est à l’ordre du jour grâce d'une part à un environnement mondial plus favorable (le FMI a revu légèrement à la hausse ses prévisions) mais aussi grâce à l'impact de mesures locales, comme la loi sur la défiscalisation pour le logement social qui devrait redonner rapidement de l'air au secteur du bâtiment. 
Le BTP devrait aussi profiter des effets bénéfiques de la réalisation des projets comme le Carré de l'Alma et la future clinique de Nouville à Nouméa.
 
Au final, selon l’étude du cabinet Sodie, Il y a plus de raisons d’espérer que de désespérer!
 
A condition bien sûr de porter une attention particulière à l’amélioration du pouvoir d’achat des ménages, le bas niveau d’inflation, 0,7% en 2013, y contribue mais ne saurait suffire...

L'intégralité de l'étude économique réalisé par le cabinet Sodie Pacific

Les explications en images d'Alexandre Rozga-Lebrun et de Michel Bouilliez de NC 1ère.