nouvelle calédonie
info locale

Comité directeur de l'Union Calédonienne: vers une liste unitaire indépendantiste en province sud?

élections provinciales
comité directeur UC
©NC 1ère
L'Union Calédonienne organise son comité directeur ce samedi à Hienghène afin de peaufiner sa stratégie pour le scrutin provincial du 11 mai prochain. La mise en place avec les autres composantes indépendantistes d'une liste unitaire en province sud  pourrait être confirmée..
Ce comité directeur de l'UC se tiendra symboliquement à la tribu de Tiendanite, celle de Jean-Marie Tjibaou...
L'ordre du jour consistera bien sûr à dresser le bilan des élections municipales, mais les provinciales seront le plat de résistance de cette grande concertation du parti indépendantiste avant qu'il ne s'engage pleinement, sur le terrain, dans  la conquête des provinces Nord et Îles. Ces deux objectifs sont à la portée de l’Union Calédonienne, compte tenu des résultats obtenus lors des municipales.

Les têtes de listes pour ces deux provinces – Gilbert Tyuiénon et Neko Hnépeune – devraient d’ailleurs être confirmées dans leur rôle de leaders ce samedi.
Il se pourrait même que les listes Nord et Îles Loyauté soient définitivement arrêtées.

En revanche, pour ce qui concerne la province sud, l’Union Calédonienne doit faire le point sur les négociations en cours avec ses partenaires du FLNKS et au-delà, pour la constitution d’une liste unitaire indépendantiste, qui serait selon nos informations en passe de voir le jour.

Pour l’heure, les composantes du Front se sont mises d'accord sur l’architecture du haut de la liste, à savoir les deux premières places pour l’UC, les deux suivantes pour le Palika, la 5e position reviendrait à l’UC et la 6e au Palika. L’élargissement au Parti Travailliste mais aussi à Ouverture Citoyenne se ferait dans la quarantaine de places restantes.

Deux noms semblent être retenus, celui de Rock Wamytan pour tirer la liste, et celui de Louis Mapou en troisième position. Parmi les options sérieusement évoquées mais qui ne sont pas  encore validées, celles de Marie-Claude Tjibaou en 2e position et de Prisca Holéro à  la 4e place. Comme lors du scrutin municipal , la parité est aussi obligatoire pour les provinciales du 11 mai prochain. A suivre...


Publicité