La Nouvelle-Calédonie devra-t-elle importer de la viande australienne ?

agriculture
Abattage de bétail en Nouvelle-Calédonie
©NC1ère
La sécheresse qui sévit actuellement en Nouvelle-Calédonie conduit à l'abattage de jeunes bovins. La Nouvelle-Zélande étant aussi affectée par le phénomène climatique, la viande pourrait venir à manquer sur le Caillou.  
En période de sécheresse, les éleveurs sont souvent contraints d’accepter des mesures radicales, comme de diminuer le nombre du bétail qu’il ne sera pas possible de nourrir. 
 
Le programme d’abattage de l’Office de commercialisation et d'entreposage frigorifique (OCEF), qui débute la semaine prochaine sur le Caillou, progresse de 50% : de 120 à 180 jeunes bovins.
 
« Le personne de l’OCEF se mobilisera pour répondre à cette demande, à travers l’abattage d’animaux supplémentaires et aussi la découpe », explique Frédérix Espinosa, directeur de l’OCEF. 
 
La procédure classique sera mise en place, avec notamment certains découpes qui cesseront d’être importées pour être remplacées par l’offre locale durant cette période. 
 
Mais la situation pourrait se compliquer et la viande venir à manquer dans les semaines et mois à venir. La sécheresse sévit en effet aussi en Nouvelle-Zélande, qui commence déjà à manquer de viande. 
 
« Les Néo-Zélandais importent eux-mêmes de la viande d’Australie pour satisfaire leurs besoins », souligne Frédéric Espinosa. Un scénario qui pourrait aussi toucher la Nouvelle-Calédonie. 
 
Retrouvez le reportage en images d’Olivier Jonemann et Claude Lindor pour NC1ère : 

Les conséquences de la sécheresse : la filière de la viande from NC 1ère web on Vimeo.